Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

FRANCE

À Strasbourg, les ArcelorMittal réclament l'aide de l'Europe

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/02/2013

Afin de solliciter l’aide de l’Europe contre la fermeture de leurs installations, les employés d’ArcelorMittal manifestent mercredi à Strasbourg. Des heurts se sont produits avec la police et l’accès au Parlement européen leur a été interdit.

Les ArcelorMittal poursuivent leur combat à Strasbourg mercredi 6 février. Venus de France, de Belgique et du Luxembourg, les salariés du géant mondial de l’acier se sont donnés rendez-vous dans la capitale alsacienne, afin de solliciter l’aide de l’Europe pour empêcher la fermeture de leurs installations qui doit entraîner la suppression de 630 emplois directs en France et de 2 300 en Belgique.

"Devant le Parlement européen, on veut se montrer et on veut que les parlementaires comprennent qu'il y a un problème avec l'industrie en Europe", a déclaré Jean-Luc Rader, secrétaire régional du syndicat belge FGTB Métal.

Cependant, la centaine de salariés de Florange (Moselle), la quarantaine de Schifflange (Luxembourg) ainsi que les quelque 150 employés de Liège (est de la Belgique) se sont retrouvés bloqués en début d’après-midi à proximité du Parlement européen

Accès au Parlement bloqué, heurts avec la police

Les cars partis de Belgique ont été bloqués sur l'autoroute par les forces de l'ordre pour une fouille en règle et seule une minorité d'entre eux sont arrivés à Strasbourg en milieu d'après-midi. Les deux cars de sidérurgistes français ont, eux, pu rejoindre la capitale alsacienne avec une partie des Belges, mais ont été maintenus sur la place Adrien Zeller, à plusieurs centaines de mètres du Parlement européen, par la police.

"Ils nous prennent vraiment pour des terroristes", a confié à Reuters Antoine Tomei, du syndicat belge FGTB.

Quelques incidents ont éclaté entre les manifestants qui ont brisé les vitres des arrêts de tramways et les forces de l'ordre qui ont usé de gaz lacrymogènes, a constaté Reuters. Un manifestant blessé a également été évacué par les pompiers.

La journée de mobilisation coïncide avec des rencontres organisées dans l'après-midi entre des eurodéputés et le président du Parlement européen, Martin Schulz. Le géant mondial de l'acier a également annoncé ce jour une perte nette de 3,73 milliards de dollars pour 2012, du fait notamment de la mauvaise santé de ses activités en Europe et du coût des restructurations.

Avec dépêches

Première publication : 06/02/2013

  • FRANCE

    Le syndicaliste Édouard Martin interpelle François Hollande sur Florange

    En savoir plus

  • SIDÉRURGIE

    Ulcos à Florange, un projet "vert" pas encore mûr

    En savoir plus

  • FRANCE

    Florange : la presse française dénonce l"'échec" de Hollande sur Ulcos

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)