Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis - Cuba : "Somos todos americanos"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Cuba : la décision historique de Barack Obama

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Cuba - USA : un jour historique"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

Asie - pacifique

Cinq morts dans un puissant séisme aux Salomon

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/02/2013

Un tremblement de terre de magnitude 8 survenu au large des îles Salomon, dans le Pacifique, a fait au moins cinq morts et trois blessés. Le séisme a provoqué un faible tsunami qui n'a fait que des dégâts limités.

Le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique a levé mercredi l'alerte au tsunami déclenchée un peu plus tôt après le séisme de magnitude 8.0 survenu à l'est des îles Salomon, dans le sud-ouest de l'océan Pacifique.

Cinq morts et trois blessés dans le séisme

Le puissant séisme de magnitude 8 survenu mercredi au large des îles Salomon, dans le Pacifique, a fait au moins cinq morts, dont un enfant, et trois blessés, selon un premier bilan provisoire établi par l'hôpital local.

"Nous avons cinq morts et trois blessés. Une des personnes décédées est un enfant de sexe masculin, les autres sont trois femmes âgées et un homme âgé", a déclaré à l'AFP Chris Rogers, une infirmière du Lata Hospital situé sur les îles Santa Cruz (archipel des Salomon).

Un faible tsunami caractérisé par des vagues de 90 centimètres a touché la province de Temotu, dans les îles Salomon, sans faire de blessés, et provoquant des dégâts limités.

L'épicentre du séisme se situe à 340 kilomètres de Kirakira dans les îles Salomon, et à 5 kilomètres de profondeur, selon le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique.

"Il n'y a pas de menaces pour les autres zones littorales même s'il peut y avoir des petites variations du niveau de la mer", a-t-il précisé.

"Le séisme aurait dû être un peu plus fort pour provoquer un plus grand tsunami", a déclaré Brian Shiro, géophysicien au Centre de Hawaï.

"La bonne nouvelle pour les gens de la région c'est que le tsunami semble être limité aux zones que nous avons répertoriées dans nos bulletins et qu'il ne va pas menacer tout l'océan", a-t-il ajouté.

Une alerte avait été déclenchée plus tôt dans la matinée pour certaines îles du Pacifique Sud, notamment en Nouvelle-Calédonie, où les autorités avaient ordonné l'évacuation d'une partie de la population.

Luke Taula, agent des pêches de Lata, dans les îles Santa Cruz, sous la juridiction des Salomon, a déclaré avoir vu arriver le tsunami par petites vagues, sans raz-de-marée.

"De petites vagues sont arrivées, puis reparties, puis revenues. Les vagues ont atteint le terminal de l'aéroport", a-t-il déclaré à Reuters par téléphone.

Les dégâts les plus importants ont été relevés sur des villages situés à l'ouest d'un point qui protège la principale commune, a-t-il précisé.

"Il n'y a aucun blessé jusqu'ici. Mais nous savons que certains habitants ont vu leurs maisons durement touchées par les vagues."

Les îles Salomon, situées sur la "Ceinture de feu du Pacifique" sont sujettes à des déplacements de plaques de l'écorce terrestre. Elles avaient été touchées par un tsunami dévastateur après un séisme de magnitude 8,1, en 2007. Plus de cinquante personnes avaient trouvé la mort et une dizaine de villages avaient été détruits.

REUTERS

Première publication : 06/02/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Séisme au Canada : l'alerte au tsunami a été levée à Hawaï

    En savoir plus

  • JAPON

    Fukushima, un "désastre créé par l'homme" selon un rapport d'enquête

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)