Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Entre Donald Trump et Emmanuel Macron, des gestes de sympathie très remarqués

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron aux États-Unis : Iran, Syrie, commerce, climat... les sujets qui fâchent

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Entreprises du numérique : les pépites françaises délaissées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Une femme fantastique" : rencontre avec l'actrice transgenre Daniela Vega

En savoir plus

Afrique

La CPI ordonne l'extradition de l'ex-chef du renseignement libyen Abdallah al-Senoussi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/02/2013

La Cour pénale internationale a ordonné à Tripoli d'extrader Abdallah al-Senoussi, l'ex-chef du renseignement libyen proche de Mouammar Kadhafi. Arrêté en septembre en Mauritanie, il avait été remis ensuite aux autorités libyennes.

La Cour pénale internationale (CPI) a ordonné jeudi aux autorités libyennes d'extrader Abdallah al Senoussi, l'ancien chef des services secrets de Mouammar Kadhafi, accusé de crimes contre l'humanité.

Al Senoussi a été arrêté en septembre en Mauritanie où il se cachait et extradé en Libye.

"La Libye demeure sous l'obligation de se conformer à la demande de remise", indiquent les juges de La Haye dans un arrêt le plaçant en conflit direct avec le gouvernement de Tripoli, qui a jusqu'à présent refusé toute demande d'extradition.

Senoussi est accusé, avec le fils de Kadhafi, Saïf al Islam, d'avoir brutalement tenté de réprimer le soulèvement populaire ayant entraîné la chute du régime.

Les nouveaux dirigeants libyens estiment que les deux hommes doivent être jugés en Libye. La CPI a émis 27 juin 2011 un mandat d'arrêt à l'encontre de Senoussi.

AFP

Première publication : 07/02/2013

  • LIBYE

    Al-Senoussi, l'ex-chef du renseignement libyen, extradé vers Tripoli

    En savoir plus

  • LIBYE

    Visite surprise de David Cameron à Tripoli

    En savoir plus

  • LIBYE

    Seif al-Islam comparaît devant la cour pénale libyenne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)