Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC: "Nous n'excluons pas des mesures de rétorsion contre l'UE" (Léonard She Okitundu)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Climat : faut-il encore rappeler l'urgence de la situation ?

En savoir plus

LE DÉBAT

One Planet Summit : Sans les Etats-Unis, qui va payer pour le climat ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Jean-Louis Debré : "La droite devrait prendre le temps de la réflexion"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Jean-Louis Debré : "Chirac est à l'origine de la prise de conscience" sur l'environnement

En savoir plus

FOCUS

En Espagne, le Tage est en danger

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La "très grande mélancolie" de Lamia Ziadé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, la Lune, Mars, et au-delà"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La finance verte peut-elle (vraiment) aider la planète ?

En savoir plus

Moyen-orient

L'ayatollah Khamenei rejette la proposition de dialogue initiée par Washington

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/02/2013

L'ayatollah Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution iranienne, a rejeté, jeudi, la proposition faite à Téhéran par le vice-président américain Joe Biden d’entamer des discussions sur le très controversé programme nucléaire iranien.

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a rejeté jeudi l'offre des Etats-Unis d'entamer des discussions bilatérales sur son programme nucléaire controversé alors que Washington impose des sanctions économiques à l'Iran, selon son site internet officiel.

"Vous (Américains) voulez négocier alors que vous pointez une arme sur l'Iran. La nation iranienne ne sera pas intimidée par ce genre d'acte", a-t-il dit lors d'un discours devant le commandement de l'armée de l'air.

Les Etats-Unis ont confirmé mercredi avoir mis en œuvre de nouvelles sanctions contre l'Iran, quelques jours après une "offre sérieuse" du vice-président américain Joe Biden à Téhéran concernant des négociations directes sur le nucléaire dans le cadre du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie, Chine et Allemagne).

"Certains se réjouissent de cette offre de négociations (mais) les négociations ne résoudront rien", a affirmé l'ayatollah Khamenei, qui a la haute main sur les affaires de la République islamique, notamment les activités nucléaires et la diplomatie.

Après plusieurs mois d'interruption, le 5+1 et l'Iran se sont mis d'accord pour reprendre les discussions le 26 février au Kazakhstan.

La communauté internationale soupçonne la République islamique de chercher à se doter de l'arme atomique sous le couvert de son programme civil, ce que Téhéran nie catégoriquement. L'ONU a imposé à l'Iran une série de sanctions en représailles pour ses activités nucléaires, renforcées unilatéralement par Washington et l'Union européenne.

AFP

Première publication : 07/02/2013

  • ÉGYPTE

    Visite historique et mouvementée d'Ahmadinejad au Caire

    En savoir plus

  • POLITIQUE

    Iran : un lieutenant d’Ahmadinejad au cœur de la guerre des pouvoirs

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Nucléaire iranien : la relance des négociations fixée à fin février

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)