Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

Afrique

Les anti-Morsi descendent à nouveau dans la rue

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/02/2013

Des affrontements ont éclaté vendredi entre policiers et manifestants dans plusieurs villes d'Égypte, en marge d'une nouvelle journée de manifestations anti-Morsi. Au Caire, des gaz lacrymogènes ont été tirés aux abords du palais présidentiel.

Les manifestations contre le président Mohamed Morsi et les Frères musulmans ont repris vendredi dans plusieurs villes d'Egypte après plusieurs jours de calme.

Le Front de salut national (FSN), principale coalition de l'opposition qui a signé la semaine dernière avec les Frères musulmans un accord rejetant la violence, n'avait pas appelé à manifester.

Même si le nombre de manifestants a beaucoup baissé, les Egyptiens continuent à descendre dans la rue, pour exprimer leur défiance envers le président Morsi et les Frères musulmans, dont il est issu, ainsi que leur malaise lié à la crise économique.

Entre le 25 janvier, deuxième anniversaire de la "révolution du Nil" qui a entraîné la chute d'Hosni Moubarak, et le 4 février, une soixantaine de personnes ont trouvé la mort lors de diverses manifestations en Egypte.

Les affrontements les plus violents vendredi ont eu lieu à Tanta, une localité du delta du Nil, d'où était originaire un jeune homme de 23 ans, Mohamed el Gendi, battu à mort par des membres des forces de sécurité au Caire. Il a été enterré dans cette ville la semaine dernière.

Les images diffusées à la télévision ont montré des dizaines de manifestants lançant des cocktails Molotov sur les policiers anti-émeute qui ont répondu en utilisant des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

"A bas, à bas le régime du Guide suprême", scandaient les manifestants, visant Mohamed Badie, Guide suprême des Frères musulmans qui dominent la vie politique égyptienne depuis la chute de Moubarak.

Dans une autre localité du delta du Nil, à Kafr al Cheikh, les manifestants ont jeté des pierres sur les policiers et ont tenté de prendre d'assaut un bâtiment public. Ils voulaient obtenir la démission du gouverneur provincial, rapporte l'agence de presse Mena.

Plusieurs manifestants se sont aussi rassemblés place Tahrir au Caire et devant le palais présidentiel. Selon des témoins, des cocktails Molotov ont été lancés par dessus la grille du palais.

A la station de métro Place Tahrir, les manifestants ont fait cesser le trafic sur une des lignes en descendant sur les voies, rapportent l'agence Mena.

A El Santan dans la province de Gharbiya, les manifestants ont jeté des pierres contre locaux du Parti Liberté et Justice, vitrine politique des Frères musulmans, rapporte l'agence Mena.

Reuters

Première publication : 08/02/2013

  • ÉGYPTE

    Sécurité renforcée pour des opposants égyptiens menacés de mort

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Visite historique et mouvementée d'Ahmadinejad au Caire

    En savoir plus

  • ENTRETIEN

    Printemps arabe : "Le rôle des réseaux sociaux a été très exagéré"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)