Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

Economie

Apple invité à se montrer plus généreux avec ses actionnaires

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/02/2013

Le fonds d'investissement Greenlight Capital, actionnaire d'Apple, a déposé une plainte en justice pour contraindre le créateur des iPhone et iPad de distribuer davantage d'argent à ses actionnaires.

David Einhorn, patron du fonds d'investissement spéculatif Greenlight Capital, a une idée très précise de ce qu'Apple devrait faire de son énorme trésor de guerre. Jeudi 7 février, l'investisseur a déposé plainte devant un tribunal de New York pour contraindre le groupe californien de distribuer à ses actionnaires une plus grosse part de ses 137 milliards de dollars de liquidités.

Ce "hedge fund" veut que le géant de Cupertino (Californie) distribue plus d'actions préférentielles. L'avantage de ces titres : il rapporte plus d'argent que les actions traditionnelles (jusqu'à 4% contre 2,3%).

"Apple a connu quelques traumatismes dans son histoire [il a frôlé la faillite à la fin des années 1990, ndlr] et depuis c'est comme s'ils avaient peur de ne jamais avoir assez
d'argent", a fait valoir David Einhorn sur la chaîne CNBC. "Il faut qu'ils règlent ce problème."

Apple a assuré, par voix de communiqué de presse, avoir "entendu" l'avis de David Einhorn et de réfléchir à la meilleure manière de faire profiter ses actionnaires de ses profits. Les marchés financiers semblent avoir été sensibles aux déclarations du groupe puisque son action a bondi de 3 % après cette réponse.

Nouvelle épine dans le pied

En mars 2012, déjà, Tim Cook, le PDG de la marque à la pomme, avait décidé de distribuer 45 milliards de dollars aux actionnaires en trois ans. L'initiative de David Einhorn prouve que certains trouvent que le groupe peut faire encore plus.

Reste que cette action en justice est, surtout, une nouvelle épine dans le pied d'Apple. Le géant américain est de plus en plus concurrencé sur les marchés des smartphones et des tablettes par Samsung et Google. Son action a, en outre, chuté de plus de 30 % depuis septembre 2012 lorsqu'elle avait atteint un pic à plus de 700 dollars.

Le desideratum de David Einhorn risquerait aussi, s'il venait à être suivi d'effets, à "transformer l'image d'Apple en société qui crée de la valeur financière plutôt qu'en innovateur", souligne dans le Wall Street Journal, Anant Sundaram, un professeur en finances à l'école d'économie de Darthmouth. En effet, la perception, jusqu'à présent, était que l'argent mis de côté par la marque à la pomme devait lui permettre essentiellement à investir dans des nouveaux produits.

Mais depuis la sortie de l'iPad, en 2010, le groupe n'a pas proposé de nouveautés qui "changent la donne". Face à cette absence, les actionnaires risquent d'être de plus en plus enclins à vouloir voir davantage la couleur de l'argent.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 08/02/2013

  • TECHNOLOGIES

    Quand les résultats record d'Apple ne suffisent plus à Wall Street

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Quand Apple fait perdre la boule (et beaucoup d'argent) à un trader

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Apple dégaine l’iPad mini mais déçoit les marchés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)