Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Afrique

Le camp des "Bérets rouges" à Bamako attaqué par des soldats

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/02/2013

Un camp des "Bérets rouges", proches de l'ex-président Amadou Toumani Touré renversé en mars 2012, a été la cible d'une attaque menée par des soldats d'autres corps de l'armée malienne. L'assaut a fait un mort, selon notre correspondant à Bamako.

Une attaque a été perpétrée, ce vendredi, à Bamako, contre un camp de Bérets rouges, une unité d’élite de l’armée malienne proche du président déchu Amadou Toumani Touré, selon des témoins et des sources militaires. Cet assaut a été mené par des soldats issus d’autres corps de l'armée malienne. Plusieurs personnes ont été blessées, affirme-t-on de source militaire. Selon Fabien Offner, correspondant de FRANCE24 à Bamako, l’attaque a fait au moins un mort.

"Depuis 6 heures (heure locale), des militaires lourdement armés, tous corps confondus, ont attaqué le camp. En ce moment même, ils sont en train de tirer sur nos femmes et nos enfants", a déclaré Yaya Bouaré, un "Béret rouge" se trouvant dans le camp attaqué. "Il y a plusieurs blessés dans le camp", a-t-il ajouté. Ses propos ont été confirmés par des personnes habitant près du camp.

Un responsable du ministère malien de la Défense, cité par Reuters, a indiqué que les premiers coups de feu ont été tirés par des "Bérets rouges". "Le chef d’état-major avait pris des mesures disciplinaires contre certains [Bérets rouges]. Certains d'entre eux n'ont pas été contents de ces mesures donc, quand ils se sont levés ce matin, ils ont commencé à tirer", a-t-il expliqué.

Les anciens fidèles du président Amadou Toumani Touré ont été tenus à l’écart du reste de l’armée malienne depuis le coup d’État du 22 mars 2012.

FRANCE 24 avec dépêches


 

Première publication : 08/02/2013

  • Sur Les Observateurs

    Premier attentat-suicide au Nord-Mali : "On sait maintenant que tout peut arriver"

    En savoir plus

  • MALI

    Des militaires français et tchadiens dans le fief islamiste d'Aguelhok

    En savoir plus

  • MALI

    Paris aurait versé une rançon pour libérer des otages français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)