Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le choc de simplification ne doit pas être contredit par un choc de complexification"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Ouagadougou en pleine crise, Jérusalem sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Gaz russe : un accord enfin trouvé entre la Russie, l'Ukraine et l'UE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Journée insurrectionnelle au Burkina Faso

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de se servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : quelle transition possible ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

SPORT

Burkina : Pitroipa autorisé à jouer la finale

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 08/02/2013

La décision était attendue, elle est désormais officielle : le Burkinabè Jonathan Pitroipa participera bien à la finale de la CAN-2013 face au Nigeria, dimanche, sur la pelouse du National Stadium de Johannesburg. Sa suspension a été annulée.

De notre envoyé spécial à Johannesburg,

Justice a été rendue ! Jonathan Pitroipa sera bien sur la pelouse du National Stadium de Johannesburg, dimanche pour la finale de la CAN face au Nigeria, la première de l’histoire pour le Burkina Faso.

"Le carton est levé", a déclaré le secrétaire général de la CAF, Hicham el-Amrani, à la sortie du comité exécutif de l'instance du football africain.

Cette décision de la Confédération africaine de football (CAF) ne surprendra personne tant la prestation de l’arbitre Slim Jdidi fut scandaleuse lors de la demi-finale Burkina Faso-Ghana (1-1, 3 tab 2). Le Tunisien avait, entre autre, infligé un 2e carton jaune - synonyme d'expulsion - à Pitroipa, à la suite d'une simulation imaginaire.

"Tout le monde s'est rendu compte que cet arbitre n'a pas bien dirigé [le jeu]", a ainsi déclaré le président de la CAF, Issa Hayatou, lors d'un petit déjeuner de presse ce vendredi matin. "On m'a informé que l'arbitre a fait une lettre pour dire qu'il s'était trompé. Il l’a reconnu."

À partir de ce moment-là, l’issue ne faisait plus aucun doute. Car le secrétaire général de la CAF, Hicham el-Amrani, l’avait précisé hier : "Le carton de Pitroipa peut être retiré si l’arbitre Slim Jdidi signale dans son rapport qu’il s’est trompé".

Tout est donc bien qui finit bien pour la délégation burkinabè et pour l’attaquant de Rennes qui va pouvoir participer à la première finale de l’histoire du Burkina Faso, lui qui, pour le moment, a inscrit 2 buts et délivré 2 passes décisives.

Quant à l'arbitre Slim Jdidi, il a été suspendu par la CAF pour une durée indéterminée !

Première publication : 08/02/2013

COMMENTAIRE(S)