Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Culture

Le célèbre tableau "La liberté guidant le peuple" vandalisé au Louvre-Lens

© DR

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/02/2013

Le chef d’œuvre d’Eugène Delacroix a été tagué par une visiteuse du Louvre-Lens, qui a immédiatement été appréhendée et placée en garde à vue. La direction du musée a annoncé que l'inscription avait été effacée.

Une visiteuse du Louvre-Lens, âgée de 28 ans, a tagué, jeudi 7 février, des inscriptions d’une trentaine de centimètres à l’aide d’un marqueur noir sur "La liberté guidant le peuple" du peintre Eugène Delacroix. Une source judiciaire a indiqué, vendredi, que la vandale avait inscrit "AE911". Un sigle qui pourrait appartenir à une obscure association américaine baptisée "Architects & Engineers for 9/11". Le groupe dit vouloir faire la lumière sur les mensonges des attentats du 11-Septembre.

Rapidement après l’incident, le ministère de la Culture a demandé l'ouverture d'une enquête circonstanciée mais les motivations de la jeune femme domiciliée dans le Pas-de-Calais sont encore floues. "Est-ce qu’il s’agit d’une personne qui a agi sous l'emprise d’un délire quelconque ou est-ce qu’il s'agit d’une revendication ?", s’est interrogé le procureur de Béthune, Philippe Peyroux, présent sur place.

Joint par FRANCE 24, le directeur de la communication du musée, Raphaël Woff, a tenu, pour sa part, à souligner que le lien avec "Architects & Engineers for 9/11" était encore prématuré. "Nous ne saurons pas si cet acte a une signification politique avant que la police ait terminé son interrogatoire", a-t-il déclaré.

Délire ou revendication ?

Rapidement après l’incident, le ministère de la Culture a demandé l'ouverture d'une enquête circonstanciée mais les motivations de la jeune femme domiciliée dans le Pas-de-Calais sont encore floues. "Est-ce qu’il s’agit d’une personne qui a agi sous l'emprise d’un délire quelconque ou est-ce qu’il s'agit d’une revendication ?", s’est interrogé le procureur de Béthune, Philippe Peyroux, présent sur place.

Joint par FRANCE 24, le directeur de la communication du musée, Raphaël Woff, a tenu, pour sa part, à souligner que le lien avec "Architects & Engineers for 9/11" était encore prématuré. "Nous ne saurons pas si cet acte a une signification politique avant que la police ait terminé son interrogatoire", a-t-il déclaré.

Figure de proue du musée

Selon un communiqué de la direction du Louvre, l’inscription a pu être "intégralement retirée". "L’intégrité de l’œuvre n’a en rien été atteinte, l’inscription étant superficielle et restée en surface du vernis sans atteindre la couche picturale".

Au-delà du symbole de la République et de l’art français qu’il représente, "La liberté guidant le peuple", est la figure de proue du musée lensois qui a ouvert ses portes le 4 décembre dernier. Affiches, publicités, prospectus… toute la communication de l’établissement a été basée sur son image.

Le tableau datant de 1830 avait été prêté par le Louvre de Paris à l’occasion de l’inauguration de sa succursale lensoise.

L'incident "ne remet pas en cause la volonté de faire partager à tous les chefs-d'œuvre du Louvre à Lens, qui a déjà accueilli 205 000 visiteurs depuis son ouverture", rappelle toutefois le communiqué du musée.

 

Première publication : 08/02/2013

  • ART

    Tableau de Rothko vandalisé à la Tate Modern de Londres : un artiste arrêté

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Un visiteur de la Tate Modern vandalise un tableau du peintre Mark Rothko

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)