Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Culture

Le célèbre tableau "La liberté guidant le peuple" vandalisé au Louvre-Lens

© DR | "La Liberté guidant le peuple", Eugène Delacroix (1830)

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/02/2013

Le chef d’œuvre d’Eugène Delacroix a été tagué par une visiteuse du Louvre-Lens, qui a immédiatement été appréhendée et placée en garde à vue. La direction du musée a annoncé que l'inscription avait été effacée.

Une visiteuse du Louvre-Lens, âgée de 28 ans, a tagué, jeudi 7 février, des inscriptions d’une trentaine de centimètres à l’aide d’un marqueur noir sur "La liberté guidant le peuple" du peintre Eugène Delacroix. Une source judiciaire a indiqué, vendredi, que la vandale avait inscrit "AE911". Un sigle qui pourrait appartenir à une obscure association américaine baptisée "Architects & Engineers for 9/11". Le groupe dit vouloir faire la lumière sur les mensonges des attentats du 11-Septembre.

Rapidement après l’incident, le ministère de la Culture a demandé l'ouverture d'une enquête circonstanciée mais les motivations de la jeune femme domiciliée dans le Pas-de-Calais sont encore floues. "Est-ce qu’il s’agit d’une personne qui a agi sous l'emprise d’un délire quelconque ou est-ce qu’il s'agit d’une revendication ?", s’est interrogé le procureur de Béthune, Philippe Peyroux, présent sur place.

Joint par FRANCE 24, le directeur de la communication du musée, Raphaël Woff, a tenu, pour sa part, à souligner que le lien avec "Architects & Engineers for 9/11" était encore prématuré. "Nous ne saurons pas si cet acte a une signification politique avant que la police ait terminé son interrogatoire", a-t-il déclaré.

Délire ou revendication ?

Rapidement après l’incident, le ministère de la Culture a demandé l'ouverture d'une enquête circonstanciée mais les motivations de la jeune femme domiciliée dans le Pas-de-Calais sont encore floues. "Est-ce qu’il s’agit d’une personne qui a agi sous l'emprise d’un délire quelconque ou est-ce qu’il s'agit d’une revendication ?", s’est interrogé le procureur de Béthune, Philippe Peyroux, présent sur place.

Joint par FRANCE 24, le directeur de la communication du musée, Raphaël Woff, a tenu, pour sa part, à souligner que le lien avec "Architects & Engineers for 9/11" était encore prématuré. "Nous ne saurons pas si cet acte a une signification politique avant que la police ait terminé son interrogatoire", a-t-il déclaré.

Figure de proue du musée

Selon un communiqué de la direction du Louvre, l’inscription a pu être "intégralement retirée". "L’intégrité de l’œuvre n’a en rien été atteinte, l’inscription étant superficielle et restée en surface du vernis sans atteindre la couche picturale".

Au-delà du symbole de la République et de l’art français qu’il représente, "La liberté guidant le peuple", est la figure de proue du musée lensois qui a ouvert ses portes le 4 décembre dernier. Affiches, publicités, prospectus… toute la communication de l’établissement a été basée sur son image.

Le tableau datant de 1830 avait été prêté par le Louvre de Paris à l’occasion de l’inauguration de sa succursale lensoise.

L'incident "ne remet pas en cause la volonté de faire partager à tous les chefs-d'œuvre du Louvre à Lens, qui a déjà accueilli 205 000 visiteurs depuis son ouverture", rappelle toutefois le communiqué du musée.

 

Première publication : 08/02/2013

  • ART

    Tableau de Rothko vandalisé à la Tate Modern de Londres : un artiste arrêté

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Un visiteur de la Tate Modern vandalise un tableau du peintre Mark Rothko

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)