Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Burkina faso autorise l'exhumation de la dépouille présumée de Thomas Sankara

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

World Press Photo : l’un des lauréats perd son prix

En savoir plus

POLITIQUE

"La réintégration de l’Iran dans la politique mondiale est nécessaire"

En savoir plus

POLITIQUE

"Marine Le Pen incarne un parti résolument anti-libéral de droite"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Évasion fiscale : "En 3 ans, les États ont pu récupérer 37 milliards d'euros"

En savoir plus

FOCUS

Mexique : les déplacés de la guerre des cartels

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hugh Jackman dans "Chappie" : enfin un rôle de méchant!

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Départementales : l'UMP et le PS vent debout contre le FN

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "La situation s'est beaucoup améliorée"

En savoir plus

Culture

Le célèbre tableau "La liberté guidant le peuple" vandalisé au Louvre-Lens

© DR | "La Liberté guidant le peuple", Eugène Delacroix (1830)

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/02/2013

Le chef d’œuvre d’Eugène Delacroix a été tagué par une visiteuse du Louvre-Lens, qui a immédiatement été appréhendée et placée en garde à vue. La direction du musée a annoncé que l'inscription avait été effacée.

Une visiteuse du Louvre-Lens, âgée de 28 ans, a tagué, jeudi 7 février, des inscriptions d’une trentaine de centimètres à l’aide d’un marqueur noir sur "La liberté guidant le peuple" du peintre Eugène Delacroix. Une source judiciaire a indiqué, vendredi, que la vandale avait inscrit "AE911". Un sigle qui pourrait appartenir à une obscure association américaine baptisée "Architects & Engineers for 9/11". Le groupe dit vouloir faire la lumière sur les mensonges des attentats du 11-Septembre.

Rapidement après l’incident, le ministère de la Culture a demandé l'ouverture d'une enquête circonstanciée mais les motivations de la jeune femme domiciliée dans le Pas-de-Calais sont encore floues. "Est-ce qu’il s’agit d’une personne qui a agi sous l'emprise d’un délire quelconque ou est-ce qu’il s'agit d’une revendication ?", s’est interrogé le procureur de Béthune, Philippe Peyroux, présent sur place.

Joint par FRANCE 24, le directeur de la communication du musée, Raphaël Woff, a tenu, pour sa part, à souligner que le lien avec "Architects & Engineers for 9/11" était encore prématuré. "Nous ne saurons pas si cet acte a une signification politique avant que la police ait terminé son interrogatoire", a-t-il déclaré.

Délire ou revendication ?

Rapidement après l’incident, le ministère de la Culture a demandé l'ouverture d'une enquête circonstanciée mais les motivations de la jeune femme domiciliée dans le Pas-de-Calais sont encore floues. "Est-ce qu’il s’agit d’une personne qui a agi sous l'emprise d’un délire quelconque ou est-ce qu’il s'agit d’une revendication ?", s’est interrogé le procureur de Béthune, Philippe Peyroux, présent sur place.

Joint par FRANCE 24, le directeur de la communication du musée, Raphaël Woff, a tenu, pour sa part, à souligner que le lien avec "Architects & Engineers for 9/11" était encore prématuré. "Nous ne saurons pas si cet acte a une signification politique avant que la police ait terminé son interrogatoire", a-t-il déclaré.

Figure de proue du musée

Selon un communiqué de la direction du Louvre, l’inscription a pu être "intégralement retirée". "L’intégrité de l’œuvre n’a en rien été atteinte, l’inscription étant superficielle et restée en surface du vernis sans atteindre la couche picturale".

Au-delà du symbole de la République et de l’art français qu’il représente, "La liberté guidant le peuple", est la figure de proue du musée lensois qui a ouvert ses portes le 4 décembre dernier. Affiches, publicités, prospectus… toute la communication de l’établissement a été basée sur son image.

Le tableau datant de 1830 avait été prêté par le Louvre de Paris à l’occasion de l’inauguration de sa succursale lensoise.

L'incident "ne remet pas en cause la volonté de faire partager à tous les chefs-d'œuvre du Louvre à Lens, qui a déjà accueilli 205 000 visiteurs depuis son ouverture", rappelle toutefois le communiqué du musée.

 

Première publication : 08/02/2013

  • ART

    Tableau de Rothko vandalisé à la Tate Modern de Londres : un artiste arrêté

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Un visiteur de la Tate Modern vandalise un tableau du peintre Mark Rothko

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)