Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vidéo : Le difficile retour des musulmans de Bangui dans leur quartier de PK5

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Culture

Le célèbre tableau "La liberté guidant le peuple" vandalisé au Louvre-Lens

© DR | "La Liberté guidant le peuple", Eugène Delacroix (1830)

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/02/2013

Le chef d’œuvre d’Eugène Delacroix a été tagué par une visiteuse du Louvre-Lens, qui a immédiatement été appréhendée et placée en garde à vue. La direction du musée a annoncé que l'inscription avait été effacée.

Une visiteuse du Louvre-Lens, âgée de 28 ans, a tagué, jeudi 7 février, des inscriptions d’une trentaine de centimètres à l’aide d’un marqueur noir sur "La liberté guidant le peuple" du peintre Eugène Delacroix. Une source judiciaire a indiqué, vendredi, que la vandale avait inscrit "AE911". Un sigle qui pourrait appartenir à une obscure association américaine baptisée "Architects & Engineers for 9/11". Le groupe dit vouloir faire la lumière sur les mensonges des attentats du 11-Septembre.

Rapidement après l’incident, le ministère de la Culture a demandé l'ouverture d'une enquête circonstanciée mais les motivations de la jeune femme domiciliée dans le Pas-de-Calais sont encore floues. "Est-ce qu’il s’agit d’une personne qui a agi sous l'emprise d’un délire quelconque ou est-ce qu’il s'agit d’une revendication ?", s’est interrogé le procureur de Béthune, Philippe Peyroux, présent sur place.

Joint par FRANCE 24, le directeur de la communication du musée, Raphaël Woff, a tenu, pour sa part, à souligner que le lien avec "Architects & Engineers for 9/11" était encore prématuré. "Nous ne saurons pas si cet acte a une signification politique avant que la police ait terminé son interrogatoire", a-t-il déclaré.

Délire ou revendication ?

Rapidement après l’incident, le ministère de la Culture a demandé l'ouverture d'une enquête circonstanciée mais les motivations de la jeune femme domiciliée dans le Pas-de-Calais sont encore floues. "Est-ce qu’il s’agit d’une personne qui a agi sous l'emprise d’un délire quelconque ou est-ce qu’il s'agit d’une revendication ?", s’est interrogé le procureur de Béthune, Philippe Peyroux, présent sur place.

Joint par FRANCE 24, le directeur de la communication du musée, Raphaël Woff, a tenu, pour sa part, à souligner que le lien avec "Architects & Engineers for 9/11" était encore prématuré. "Nous ne saurons pas si cet acte a une signification politique avant que la police ait terminé son interrogatoire", a-t-il déclaré.

Figure de proue du musée

Selon un communiqué de la direction du Louvre, l’inscription a pu être "intégralement retirée". "L’intégrité de l’œuvre n’a en rien été atteinte, l’inscription étant superficielle et restée en surface du vernis sans atteindre la couche picturale".

Au-delà du symbole de la République et de l’art français qu’il représente, "La liberté guidant le peuple", est la figure de proue du musée lensois qui a ouvert ses portes le 4 décembre dernier. Affiches, publicités, prospectus… toute la communication de l’établissement a été basée sur son image.

Le tableau datant de 1830 avait été prêté par le Louvre de Paris à l’occasion de l’inauguration de sa succursale lensoise.

L'incident "ne remet pas en cause la volonté de faire partager à tous les chefs-d'œuvre du Louvre à Lens, qui a déjà accueilli 205 000 visiteurs depuis son ouverture", rappelle toutefois le communiqué du musée.

 

Première publication : 08/02/2013

  • ART

    Tableau de Rothko vandalisé à la Tate Modern de Londres : un artiste arrêté

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Un visiteur de la Tate Modern vandalise un tableau du peintre Mark Rothko

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)