Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

Afrique

Deux cliniques attaquées dans le nord du Nigeria

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/02/2013

Neuf personnes ont été abattues dans des cliniques de Kano, où une campagne de lutte contre la polio vient de débuter. Selon certains religieux locaux, les vaccinations contre cette maladie nuisent à la santé et sont un complot de l'Occident.

Neuf personnes ont été abattues vendredi dans l'attaque de deux cliniques où on vaccinait contre la polio, à Kano, dans le nord du Nigeria, ont indiqué la police et des habitants.

"Neuf personnes ont été tuées dans deux attaques distinctes menées par des hommes armés venus en tricycles (motorisés) contre deux dispensaires où des personnels chargés de l'immunisation contre la polio se préparaient à sortir pour mener une campagne de vaccination", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police, Magaji Majia. Les assaillants se sont enfuis, a-t-il ajouté.

Un responsable religieux local avait dénoncé cette semaine les campagnes de vaccination et plusieurs programmes de radios locales ont répété les théories selon lesquelles les vaccinations sont un complot de l'Occident pour nuire aux musulmans.

Depuis 2003, la ville de Kano est particulièrement frappée par le virus de la polio en raison notamment de la suspension pendant 13 mois du programme d'immunisation.

Les campagnes de vaccination avaient été suspendues après des accusations de religieux musulmans qui affirmaient que le vaccin rendait les jeunes filles stériles dans le cadre d'un complot américain pour dépeupler l'Afrique.

Le Nigeria est, avec le Pakistan et l'Afghanistan, l'un des trois pays au monde où la polio reste endémique.

La police a refusé de préciser qui seraient les auteurs des attaques.

Le groupe islamique radical Boko Haram a par le passé mené des attaques meurtrières à Kano mais des gangs liés aux hommes politiques locaux y opèrent également.

En 2012, deux policiers nigérians chargés de la protection de personnes qui procédaient à des vaccinations contre la polio avaient étés abattus par des hommes armés, sans qu'on ait pu établir si cette attaque était liée à la campagne de vaccination.
 

AFP

Première publication : 08/02/2013

COMMENTAIRE(S)