Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

Amériques

Le nord-est des États-Unis paralysé par le blizzard

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/02/2013

Une vague de froid historique accompagnée de blizzard a frappé le nord-est des États-Unis. Les transports et le trafic routier ont été très perturbés samedi. "Le pire" a malgré tout été évité, selon Michael Bloomberg, le maire de New York.

Les transports restaient samedi très perturbés dans le nord-est des Etats-Unis, où plus de 650.000 foyers ont été privés d'électricité par un blizzard qui a fait au moins deux morts.

La neige continuait samedi à tomber sur la Nouvelle Angleterre, mais avait cessé à New York, où le maire Michael Bloomberg a estimé que "le pire" avait été évité. Mais les aéroports new-yorkais n'avaient pas repris leur vols commerciaux en début de matinée.

Il est tombé jusqu'à 86 cm de neige à Hamden dans le Connectictut, avec des rafales de vent qui ont atteint jusqu'à 131 km/h, selon la météo nationale. Le gouverneur Dan Malloy a ordonné samedi la fermeture de toutes les routes "jusqu'à nouvel ordre", afin de permettre les opérations de déneigement.

"C'est une tempête record. cela va prendre du temps pour sortir de toute cette neige", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Quelque 34.000 foyers étaient privés d'électricité - et donc souvent de chauffage - dans cet Etat samedi matin.

Dans le Massachusetts voisin, où les rafales ont atteint jusqu'à 133 km/h, la ville de Boston s'est réveillée sous 38 cm de neige, avec plus à venir. La circulation des voitures est également interdite jusqu'à nouvel ordre dans cet Etat où quelque 400.000 foyers sont privés d'électricité.

"Nous avons encore beaucoup à faire. Restez chez vous, laissez travailler les équipes",a déclaré le maire Thomas Menino sur la chaîne de télévision locale WHDH-TV. La plupart des magasins sont restés fermés samedi, et seuls les chasse-neige étaient visibles dans les rues sans voiture.

"On attend jusqu'à un mètre de neige dans certains endroits du nord-est."



Le pire a été évité à New York

Les chutes de neige ont commencé vendredi après-midi et doivent se terminer samedi dans le nord-est des Etats-Unis, une région où vivent quelque 40 millions de personnes.

Quelque 1.900 vols ont été supprimés samedi, dont près de la moitié de, ou vers New York. L'aéroport de Boston restait paralysé samedi matin, avec plus de 400 vols supprimés, selon le site spécialisé FlightAware.com.

Quelque 3.600 vols avaient déjà été supprimés vendredi.

A New York, le "pire a été évité" selon le maire Michael Bloomberg. "Nous avons eu de la chance", a-t-il déclaré samedi matin dans une brève conférence de presse, en précisant que toutes les routes principales étaient dégagées, les équipes de déneigement ayant travaillé toute la nuit. Il est tombé 20,5 cm de neige à Central park, selon le bulletin matinal de la météo nationale, et 21,3 cm à l'aéroport de LaGuardia.

Le métro fonctionne normalement, mais certains trains de banlieue ont été suspendus, tout comme les trains New York-Boston.

La Fashion Week a accueilli avec soulagement la fin du blizzard, au troisième jour des défilés.

La tempête a fait au moins deux morts, un piéton de 74 ans percuté par une voiture dont la conductrice avait perdu le contrôle dans l'Etat de New York, et un homme dont le véhicule s'est écrasé contre un arbre dans le New Hampshire, selon les autorités locales.

Plus de 187.000 foyers étaient également privés d'électricité samedi dans le Rhode Island, où il est tombé par endroits jusqu'à 50 cm de neige.

Cinq Etats ont déclaré l'état d'urgence, qui permet une plus grande flexibilité dans la mobilisation des ressources locales: le Massachusetts, Rhode Island, le Connecticut, New York et le Maine.

AFP

Première publication : 09/02/2013

  • EN IMAGES

    La moitié de la France sous la neige, le trafic aérien perturbé

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    En images : le Proche-Orient frappé par une violente tempête

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)