Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Afrique

Les ministres du parti du président Marzouki prêts à démissionner

Vidéo par David THOMSON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/02/2013

Les cinq membres du gouvernement appartenant au parti du président laïc Moncef Marzouki ont fait savoir qu'ils démissionneront lundi, si les islamistes d'Ennahda n'acceptent pas le départ de deux de leurs principaux ministres.

Les ministres du Congrès Pour la République (CPR), le parti laïc du président tunisien Moncef Marzouki, vont démissionner lundi si les islamistes d'Ennahda n'acceptent pas

"La FRANCE inquiète et attentive", affirme Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Le gouvernement français est inquiet et attentif devant la crise politique en Tunisie, a déclaré dimanche le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, en indiquant n'avoir pas connaissance d'un éventuel report d'une visite du président François Hollande en mai dans ce pays.

"Nous n'avons pas nous Français - faisons très attention à cela - à nous ingérer dans ce qui se passe en Tunisie. Mais nous sommes évidemment attentifs, inquiets parce que ce sont nos amis, nos cousins", a déclaré le ministre aux médias BFMTV, Le Point et RMC.

"Il faut en tout cas écarter les violences, condamner la mort de (l'opposant) Chokri Belaïd" et "souhaiter que les autorités, les élus, trouvent les moyens par le dialogue de trouver une solution", a-t-il ajouté. (AFP)

le départ de deux de leurs principaux ministres, a appris dimanche l'AFP auprès des intéressés.

Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Hédi Ben Abbès, également haut responsable du parti, a déclaré à l'AFP qu'une annonce sur le sujet serait faite lundi: "Pour le savoir, on donne rendez-vous demain (lundi) au local du CPR pour une conférence de presse".

"Je ne peux ni confirmer ni nier la démission des ministres du CPR", a-t-il encore dit à l'antenne de la radio Shems-FM.

Par ailleurs, une source proche de la présidence, a indiqué à l'AFP que des pourparlers de dernière minute étaient en cours entre Ennahda et le CPR et qu'un compromis est possible mais guère probable.

Interrogé par la chaîne arabe d'information Al Arabiya, le Premier ministre Hamadi Jebali ne s'est pas attardé sur le sujet, relevant qu'il avait "prévu de former un gouvernement sans les partis".

M. Jebali, numéro 2 d'Ennahda, veut en effet former un gouvernement de technocrates, contre l'avis de son propre parti islamiste.

Le CPR compte actuellement trois ministres et deux secrétaires d'Etat dans le gouvernement. Le mouvement avait indiqué le 2 février que ses membres démissionneraient du cabinet si les ministres des Affaires étrangères et de la Justice, issus d'Ennahda et contestés depuis des mois, restaient en place.

Le parti islamiste dirige un gouvernement de coalition avec le CPR et un autre parti laïc de centre gauche, Ettakatol.

AFP

Première publication : 10/02/2013

  • TUNISIE

    Le Premier ministre tunisien démissionnera s'il échoue à former un gouvernement

    En savoir plus

  • TUNISIE

    En images : slogans anti-français à la manifestation d'Ennahda

    En savoir plus

  • TUNISIE

    EXCLUSIF : les images de la veillée funèbre dans la maison de Chokri Belaïd

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)