Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

Afrique

Les ministres du parti du président Marzouki prêts à démissionner

Vidéo par David THOMSON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/02/2013

Les cinq membres du gouvernement appartenant au parti du président laïc Moncef Marzouki ont fait savoir qu'ils démissionneront lundi, si les islamistes d'Ennahda n'acceptent pas le départ de deux de leurs principaux ministres.

Les ministres du Congrès Pour la République (CPR), le parti laïc du président tunisien Moncef Marzouki, vont démissionner lundi si les islamistes d'Ennahda n'acceptent pas

"La FRANCE inquiète et attentive", affirme Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Le gouvernement français est inquiet et attentif devant la crise politique en Tunisie, a déclaré dimanche le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, en indiquant n'avoir pas connaissance d'un éventuel report d'une visite du président François Hollande en mai dans ce pays.

"Nous n'avons pas nous Français - faisons très attention à cela - à nous ingérer dans ce qui se passe en Tunisie. Mais nous sommes évidemment attentifs, inquiets parce que ce sont nos amis, nos cousins", a déclaré le ministre aux médias BFMTV, Le Point et RMC.

"Il faut en tout cas écarter les violences, condamner la mort de (l'opposant) Chokri Belaïd" et "souhaiter que les autorités, les élus, trouvent les moyens par le dialogue de trouver une solution", a-t-il ajouté. (AFP)

le départ de deux de leurs principaux ministres, a appris dimanche l'AFP auprès des intéressés.

Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Hédi Ben Abbès, également haut responsable du parti, a déclaré à l'AFP qu'une annonce sur le sujet serait faite lundi: "Pour le savoir, on donne rendez-vous demain (lundi) au local du CPR pour une conférence de presse".

"Je ne peux ni confirmer ni nier la démission des ministres du CPR", a-t-il encore dit à l'antenne de la radio Shems-FM.

Par ailleurs, une source proche de la présidence, a indiqué à l'AFP que des pourparlers de dernière minute étaient en cours entre Ennahda et le CPR et qu'un compromis est possible mais guère probable.

Interrogé par la chaîne arabe d'information Al Arabiya, le Premier ministre Hamadi Jebali ne s'est pas attardé sur le sujet, relevant qu'il avait "prévu de former un gouvernement sans les partis".

M. Jebali, numéro 2 d'Ennahda, veut en effet former un gouvernement de technocrates, contre l'avis de son propre parti islamiste.

Le CPR compte actuellement trois ministres et deux secrétaires d'Etat dans le gouvernement. Le mouvement avait indiqué le 2 février que ses membres démissionneraient du cabinet si les ministres des Affaires étrangères et de la Justice, issus d'Ennahda et contestés depuis des mois, restaient en place.

Le parti islamiste dirige un gouvernement de coalition avec le CPR et un autre parti laïc de centre gauche, Ettakatol.

AFP

Première publication : 10/02/2013

  • TUNISIE

    Le Premier ministre tunisien démissionnera s'il échoue à former un gouvernement

    En savoir plus

  • TUNISIE

    En images : slogans anti-français à la manifestation d'Ennahda

    En savoir plus

  • TUNISIE

    EXCLUSIF : les images de la veillée funèbre dans la maison de Chokri Belaïd

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)