Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Orchestre national de Barbès : le collectif survolté joue sa "Dame de coeur"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie sous tension avant les résultats de l'élection

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

SPORT

Grand Slam de Paris : Teddy Riner, la force tranquille

© Stéphanie Trouillard/France24

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 11/02/2013

Quintuple champion du monde et champion olympique en titre, le Français a tenu son rang en remportant, dimanche, pour la 6e fois consécutive le Grand Slam de Paris. Le tournoi a été plus difficile pour Lucie Décosse, qui a dû se contenter du bronze.

Six mois après les Jeux olympiques de Londres, Teddy Riner n'a pas manqué son retour à la compétition. Le géant de 23 ans a inscrit son nom au palmarès du Grand Slam de Paris pour la sixième année consécutive.

Le Guadeloupéen donne le ton dès son entrée dans le tournoi. C'est avec sa traditionnelle coupe de guerrier que Teddy Riner monte sur le tatami. Le regard sévère et concentré, il ne semble pas faire attention aux 22 000 spectateurs qui sont venus l'acclamer à Bercy. Le quintuple champion du monde et champion olympique en titre des plus de 100 kg n'est pas là pour faire de la figuration.

Même si à 23 ans, il a déjà tout gagné, le Guadeloupéen est loin d'être rassasié. “La motivation n'est pas différente, j'ai toujours aussi faim. Ce qui me motive c'est de mettre des ippons, j'ai envie de décoller les mecs", a-t-il annoncé la veille du tournoi.


Riner dans son palais

Mais pour son premier combat de la journée, il doit se contenter d'une victoire par pénalités face à l'Ouzbek Boltoboy Baltaev, un adversaire visiblement terrorisé de se retrouver face au colosse français.

En quarts de finale, Teddy Riner peut enfin montrer l'étendue de son talent. Il ne lui faut que 13 petites secondes pour éliminer sur ippon Ryu Shichinohe, pourtant considéré comme le nouvel espoir japonais.

Néanmoins pour accéder à la finale, Oscar Brayson lui complique la tâche. Teddy Riner souffre face au Cubain qui refuse le combat. Porté par le public parisien qui hurle avec passion "Teddy, Teddy", il finit toutefois par l'emporter aux pénalités. La voie est alors libre pour décrocher l'or. Il ne lui reste plus qu'à se débarrasser du Coréen Sung-Min kim. Le judoka asiatique résiste tant qu'il peut, mais finit par céder sur ippon face à un Teddy Riner poussé par son public.

Une nouvelle fois sacré, Teddy Riner savoure, mais pense déjà à la suite de sa carrière. "Il faut toujours s'améliorer. Il y a toujours des défauts à corriger", déclare-t-il humblement aux journalistes en quittant le tatami.

Le désarroi de Lucie Décosse

Pour ses adieux au tournoi qu'elle a gagné à sept reprises, Lucie Décosse a, de son côté, raté sa sortie en ne remportant qu'une médaille de bronze. Dès son premier combat, la championne olympique des -70 kg montre des signes de fébrilité. Elle grimace face à l'Espagnole Maria Bernabeu. Expérimentée, elle remporte toutefois son duel à 30 secondes de la fin du match sur ippon.

Puis en quarts de finale contre la Néerlandaise Kim Polling, la judoka française se fait surprendre. Dans un silence assourdissant, elle tombe sur ippon. La Guyanaise est contrainte de passer par les repêchages pour espérer repartir avec une médaille. Même si l'entrain n'y est plus, Lucie Décosse se débarrasse de la Tunisienne Houla Miled pour obtenir son billet pour la petite finale qu'elle remporte finalement contre sa compatriote Marie Pasquet.

La triple championne du monde ne repart pas les mains vides, mais la déception est grande. Alors qu'elle avait prévu de ranger son kimono à la fin de la saison, elle envisage désormais de mettre un terme à sa carrière plus tôt que prévu. “Pour aujourd’hui, je m’étais dit : il faut que tu montres que tu es championne olympique ! Mais je n'y suis pas arrivée. (…) Je pense forcément à arrêter. Je n’ai pas envie de me pointer aux Championnats du monde (NDLR : du 26 août au 1er septembre au Brésil) dans cet état là !", a-t-elle expliqué en larmes devant la presse.

Lucie Décosse peut toutefois se consoler. La relève féminine française est assurée. Lucie Louette a remporté dimanche le Grand Slam dans la catégorie des -78 kg, tandis que Automne Pavia (-57kg) et Clarisse Agbegnenou (-63kg) sont aussi montées samedi sur la plus haute marche du podium.

Première publication : 10/02/2013

  • JUDO

    Les judokas maghrébins font leur place sur les tatamis

    En savoir plus

  • JUDO

    Clarisse Agbegnenou, le bel espoir du judo français

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    Le judoka Teddy Riner accueilli en héros à la Guadeloupe

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)