Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

Moyen-orient

Explosion meurtrière à la frontière turco-syrienne

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/02/2013

Une voiture immatriculée en Syrie a explosé au dernier point de contrôle turc avant la frontière syrienne. Au moins dix personnes sont mortes et des dizaines d'autres ont été blessées.

L'explosion d'une voiture à un poste-frontière près de la ville turque de Reyhanli, entre la Turquie et la Syrie, a fait au moins dix morts et de nombreux blessés lundi 11 février, a annoncé le maire de la localité turque de Reyhanli, Huseyin Sanverdi. Interrogé par la chaîne d'information turque NTV, il a précisé que l'explosion avait été provoquée par un véhicule portant une plaque d'immatriculation syrienne.

"Nous ignorons s'il s'agissait d'un attentat-suicide ou si une voiture utilisée pour la contrebande de carburants vers l'autre côté de la frontière a explosé", a précisé un responsable turc cité par Reuters. "Il y a 51% de chance pour que cette explosion soit une attaque terroriste", a indiqué un autre responsable s'exprimant sous couvert de l'anonymat. Quatre Turcs et six Syriens ont été tués par la violente déflagration, selon son décompte provisoire. "Il y a près de 50 personnes blessées, donc le nombre de morts pourrait encore augmenter", a poursuivi la même source.

Selon les premiers témoignages, le véhicule à l'origine de l'explosion était stationné à une quarantaine de mètres du poste frontière turc de Cilvezoglu, dans le long no man's land qui le sépare du poste frontière syrien de Bab al-Hawa. Une quinzaine d'autres véhicules ont été détruits par la violence de la déflagration, selon les images diffusées par les chaînes de télévision turques.

Cette explosion est l'incident le plus grave intervenu à la frontière entre la Syrie et la Turquie depuis la chute, au début du mois d'octobre dernier, d'un obus tiré par l'armée fidèle au président syrien Bachar al-Assad sur le village frontalier turc d'Akçakale, plus à l'est, qui s'était soldé par la mort de cinq civils turcs

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 11/02/2013

  • TURQUIE

    Le kamikaze d'Ankara appartenait à un mouvement d'extrême gauche

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les combats font rage aux portes de Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'appel au dialogue avec le régime de Damas divise l'opposition syrienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)