Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

Asie - pacifique

Le Conseil de sécurité condamne l'essai nucléaire de la Corée du nord

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/02/2013

Réuni d'urgence mardi, le Conseil de sécurité de l'ONU a fermement condamné le troisième essai nucléaire effectué par la Corée du Nord. Il a aussi annoncé qu'il allait prendre les "mesures appropriées" par le biais d'une nouvelle résolution.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a "fermement condamné" mardi le nouvel essai nucléaire nord-coréen et annoncé qu'il allait s'efforcer de prendre les "mesures appropriées" par le biais d'une nouvelle résolution.

La déclaration unanime du Conseil de sécurité, lue par le ministre sud-coréen des Affaires étrangères Kim Sung-Hwan dont le pays assure la présidence du Conseil en février, estime que l'essai survenu quelques heures plus tôt mardi constitue une "menace claire pour le paix et la sécurité internationales" ainsi qu'une "violation grave" des résolutions de l'ONU.

"Les membres du Conseil de sécurité vont commencer immédiatement à travailler sur des mesures appropriées dans le cadre d'une résolution", indique la déclaration.

Ce texte, adopté à l'issue de consultations d'urgence à huis clos mardi matin à New York, ne précise pas quelles mesures le Conseil pourrait prendre.

Mais l'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU Susan Rice a déclaré à la presse que Washington avait pour objectif "non seulement d'élargir les mesures existantes, mais aussi de renforcer le régime de sanctions qui est déjà solide". Ces nouvelles sanctions pourraient concerner "divers domaines", y compris le secteur financier, a-t-elle précisé.

Parlant d'action "hautement provocatrice" de la part des Nord-Coréens, elle a prédit que Pyongyang allait "subir un isolement et une pression de plus en plus forts sous l'effet des sanctions de l'ONU".

Le Conseil, a-t-elle insisté, doit adopter une résolution qui "empêche la Corée du Nord de développer ses programmes d'armes nucléaires et de missiles balistiques, et de mener des activités de prolifération".

Pour sa part, le ministre sud-coréen des Affaires étrangères a indiqué que son pays allait chercher à faire adopter "toutes les mesures nécessaires" pour forcer Pyongyang à "renoncer à son ambition nucléaire".

AFP

Première publication : 12/02/2013

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang réussit un tir de missile longue portée

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Échec du lancement de la fusée nord-coréenne

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Fusée nord-coréenne : Pékin et Washington expriment leur inquiétude

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)