Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

FRANCE

La justice se saisit du scandale de la viande de cheval dans les plats préparés

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/02/2013

La justice française s'est saisie, mardi, du scandale de la viande de cheval retrouvée dans des plats préparés supposés contenir du bœuf. Une enquête préliminaire pour tromperie a été ouverte.

Le pôle santé publique du tribunal de grande instance (TGI) de Paris s'est saisi mardi du scandale de la viande de cheval dans des plats préparés et a ouvert une enquête préliminaire pour tromperie, a-t-on appris de source judiciaire.

Le parquet de Metz avait déjà lancé une enquête lundi mais celle-ci a été transférée au pôle santé publique du parquet de Paris, compétent nationalement pour les affaires concernant les produits d'alimentation destinés à l'homme, a-t-on précisé.

L'enquête a été confiée au service national d'enquête de la Direction générale de répression des fraudes (DGCCRF) et aux gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique.

Après Findus, l'entreprise française Picard a annoncé mardi avoir découvert de la viande de cheval dans des produits Comigel qu'elle commercialise - les lasagnes de boeuf "formule express" et le chili con carne.

Les lots de lasagnes incriminés avaient été retirés dès le 6 février. Le chili con carne l'est désormais également.

"Aucun des 1200 autres produits de la gamme Picard n'est concerné", souligne le groupe dans un communiqué.

L'Union européenne organise mercredi une réunion à Bruxelles à la suite de la découverte de viande de cheval dans des préparations au boeuf distribuées dans plusieurs pays de l'UE.

L'enquête menée en France a mis en lumière un circuit complexe de commercialisation de cette viande et des inspections ont été menées sur plusieurs sites dans le pays.

La branche britannique de l'entreprise de produits surgelés Findus a entamé le rappel de ses lasagnes de boeuf la semaine dernière sur le conseil de son fournisseur français, Comigel, qui affirme que la viande douteuse vient de Roumanie.

Le Premier ministre roumain, Victor Ponta, a assuré lundi qu'aucune fraude n'avait été commise dans son pays et s'est dit irrité par les accusations lancées à son encontre.

REUTERS 

Première publication : 12/02/2013

  • FRANCE

    "Stigmatisé" sur la baisse de la TVA, McDonald's riposte avec "mauvaise foi"

    En savoir plus

  • Agrocarburants : manger ou rouler bio, faut-il choisir ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)