Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Theresa, pas besoin de partir!"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Industrie pharmaceutique : Trump pourrait se montrer plus généreux que prévu

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et si le Royaume-Uni restait..."

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Thuram : "Il faut comprendre le mécanisme du racisme pour pouvoir le dépasser"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Projet de loi antiterroriste : vers un "état d'urgence light" ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Projet de loi antiterroriste : quel équilibre entre sécurité et libertés individuelles ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Projet de loi antiterroriste : quel équilibre entre sécurité et libertés individuelles ? (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Gouvernement Philippe II : derrière la technique, la politique

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

En savoir plus

Afrique

Le chef d'Ennahda attend la formation d'un gouvernement de coalition cette semaine

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/02/2013

Le chef du parti islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi, a estimé mardi que la formation d'un gouvernement de coalition pourrait survenir dans la semaine en Tunisie. Il a ajouté s'attendre à ce que le Premier ministre Hamadi Jebali conserve son poste.

Le chef du parti islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi, a prédit mardi la formation d'un gouvernement de coalition dans la semaine en Tunisie.

Dans un entretien accordé à Reuters, il a ajouté s'attendre à ce que le Premier ministre Hamadi Jebali, secrétaire général d'Ennahda, conserve son poste à la tête du gouvernement, qui sera selon lui formé à la fois de politiques et de technocrates.

Face à l'aggravation des tensions en Tunisie consécutives à l'assassinat, mercredi dernier, de l'opposant de gauche Chokri Belaïd, Hamadi Jebali a annoncé qu'il nommerait un gouvernement d'experts indépendants le temps d'organiser de nouvelles élections, mais son parti Ennahda a rejeté sa décision, expliquant ne pas avoir été consulté.

REUTERS

Première publication : 12/02/2013

  • TUNISIE

    Les ministres du parti du président Marzouki prêts à démissionner

    En savoir plus

  • TUNISIE

    En images : slogans anti-français à la manifestation d'Ennahda

    En savoir plus

  • TUNISIE

    EXCLUSIF : les images de la veillée funèbre dans la maison de Chokri Belaïd

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)