Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

SPORT

Ligue des Champions : Valence, premier vrai test européen pour le PSG

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/02/2013

Opposé à Valence en huitième de finale aller de la Ligue des Champions ce mardi, le PSG fait figure de favori. Mais les Parisiens doivent se méfier des Espagnols, qui, après un mauvais début de saison, ont finalement retrouvé leur meilleur niveau.

C’est en pleine confiance que le Paris-Saint-Germain (PSG) retrouve, ce mardi 7 février, la Ligue des Champions face à Valence en huitième de finale. En tête du championnat de France avec six points d’avance sur l’Olympique Lyonnais, le PSG enchaîne les victoires depuis le début de l’année.

Pas d’excès de confiance

Emmené par ses stars Zlatan Ibrahimovic, Lucas Moura ou encore Ezequiel Lavezzi, le club de la capitale fait figure de favori face à la formation espagnole. Mais pour l’entraîneur Carlo Ancelotti, qui connaît bien la Ligue des Champions pour l’avoir remporté deux fois en tant que joueur et deux autres en tant qu’entraîneur, ses joueurs doivent rester méfiants.

"Je ne pense pas qu’il y ait une équipe favorite. La qualification est ouverte car nous allons jouer contre une équipe de qualité, avec de très bons joueurs, une bonne organisation. Les deux équipes sont dans un bon moment", a-t-il expliqué en conférence de presse.

Il est vrai que Valence n’est pas un adversaire à prendre à la légère. Après un mauvais début de saison, les Blanquinegros ont retrouvé leur meilleur niveau après l’arrivée du coach Ernesto Valverde en remplacement de Mauricio Pellegrino. La formation espagnole, double finaliste de la Ligue des Champions en 2000 et 2001, pointe désormais à la cinquième place de la Liga et a même réussi à faire match nul contre le FC Barcelone il y a huit jours.

"Valence joue très bien et a une grande expérience européenne […] Valence va démarrer très fort dès le début. Il faudra être très attentif, ne pas se poser de questions et jouer. Dans un match comme celui-là on n’a pas le droit à l’erreur", a ainsi estimé l’attaquant parisien Ezequiel Lavezzi.

Des absences de taille

Le PSG est sans aucun doute mieux armé en attaque, mais en défense Carlo Ancelotti va devoir se passer de deux joueurs importants : Thiago Motta et Thiago Silva, toujours indisponibles en raison de blessures.

Pour Ernesto Valverde, ces absences sont une bonne nouvelle : "Ce sont de grands joueurs. Motta connaît bien la Liga, et Silva, c'est le niveau international. C'est mieux pour nous qu'ils ne soient pas là, on ne va pas le cacher. Mais il n'est pas évident que ça soit facile pour autant de marquer."

Beckham en spectateur de luxe

David Beckham ne sera pas non plus présent sur la pelouse. La nouvelle recrue du PSG ne devrait débuter l’entraînement que mercredi à Paris. Il sera toutefois présent dans les tribunes du Stade de Mestalla de Valence pour encourager ses équipiers.

L’autre rencontre de ces huitièmes de finale de la Ligue des Champions opposera mardi soir le Celtic Glasgow à la Juventus de Turin. Nicolas Anelka, récemment arrivé dans le club italien, a été convoqué pour cette rencontre mais devrait être remplaçant.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 12/02/2013

COMMENTAIRE(S)