Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Afrique

"Nous surveillons nos frontières", assure le Premier ministre libyen

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/02/2013

Lors de la réunion internationale sur la sécurité en Libye, Tripoli a sollicité l’aide des puissances occidentales. Sur l’antenne de FRANCE 24, Ali Zeidan réfute la présence sur son territoire d’islamistes chassés du Nord-Mali. Extrait.

Au lendemain de la réunion internationale sur la sécurité en Libye qui s’est tenue, mardi 12 février, à Paris, le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, est revenu pour FRANCE 24 sur la nécessité d’assurer la stabilité dans son pays.

"Nous surveillons les frontières", Ali Zeidan, 12 février 2013

À l’occasion de la conférence, la Libye a en effet sollicité l'aide des puissances occidentales et des pays voisins pour assurer la sécurité le long de ses 4 000 kilomètres de frontières terrestres et empêcher les islamistes fuyant le nord du Mali de s'y installer.

Soucieux d’endiguer la menace islamiste dans le Sahel, les États et organisations représentés à la réunion, parmi lesquels figuraient les États-Unis, l'ONU, la Ligue arabe, l'Union européenne et l'Union africaine ont adopté un "plan de développement de la sécurité nationale" et un "plan de développement de la justice et de l'état de droit", selon le communiqué du quai d'Orsay.

Tripoli réfute toutefois l’idée selon laquelle des combattants du Mujao (Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest) chassés du Nord-Mali auraient déjà trouvé refuge en Libye via l'Algérie. "Ce n’est pas vrai. Depuis le début de la crise, nous surveillons les frontières, assure le Premier ministre libyen à FRANCE 24. L'armée de l'air est sur place. Nous lui avons donné l'instruction de viser toute personne qui tenterait de traverser les frontières illégalement, y compris en les bombardant."


Première publication : 13/02/2013

COMMENTAIRE(S)