Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

Economie

Ramener le déficit à 3 % en 2013 sera "très difficile", estime Jérôme Cahuzac

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/02/2013

Suite au rapport de la Cour des comptes, le ministre du Budget Jérôme Cahuzac a admis mercredi la difficulté de ramener le déficit public à 3 % du PIB en 2013. Un constat que partage son collègue des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Le ministre du Budget Jérôme Cahuzac a reconnu mercredi que ramener le déficit public à 3 % du PIB en 2013 ne sera pas simple, comme le préconise la Cour des comptes dans son rapport annuel. Il a néanmoins réaffirmé que cet objectif était maintenu.

"Ce sera effectivement très difficile [de revenir à 3 %, ndlr]. La probabilité d’atteindre cet objectif s’est amenuisée au fur et à mesure que la croissance pâlissait, non seulement en France mais plus généralement dans la zone euro et dans le monde", a déclaré Jérôme Cahuzac sur France Inter. "Pour autant, on en reste là", a-t-il ajouté.

Plus explicite, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, invité sur l'antenne de Canal Plus, a de son côté jugé peu "probable" que la France tienne son objectif de réduction du déficit à 3 % du PIB en 2013 conformément à ses engagements européens. C’est la première fois qu’un membre de l’exécutif considère officiellement peu probable d’atteindre cet objectif.

Le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, s'est dit prêt à un possible "réexamen" de l'objectif des 3 %.

La Cour des comptes sceptique sur l’objectif des 3 %

Dans son rapport annuel, présenté mardi 12 février, la Cour des comptes a effectivement distribué les bons et les mauvais points sur la gestion de l’argent public en France. Le premier président de la Cour, Didier Migaud, avait fait le constat que "l'objectif de déficit effectif de 3 % n'a que peu de chances d'être atteint, en raison notamment d'un niveau de croissance vraisemblablement inférieur aux prévisions".

Le chef de l'État avait aussitôt ouvert la voie à une baisse de la prévision de croissance. "Il ne sert à rien d'afficher des objectifs" en termes de croissance "s'ils ne peuvent pas être atteints", a déclaré le chef de l’État mardi.

Du côté de l’opposition, elle s'est dite mardi peu surprise de voir que le gouvernement allait réviser à la baisse la prévision de croissance pour 2013. "Je ne suis pas étonnée et cela doit entraîner un collectif budgétaire parce qu'il manque des recettes pour atteindre les 3 %", a déclaré la députée Valérie Pécresse, mardi, dans les couloirs de l'Assemblée nationale. Pour l'ancienne ministre du Budget, "Hollande n'est pas capable de tenir la dépense publique" car il a choisi "l'overdose fiscale".

 

Avec Dépêches

Première publication : 13/02/2013

  • FRANCE

    Moscovici : la France ramènera son déficit à 3 % du PIB en 2013 "sans mesures d'austérité"

    En savoir plus

  • FRANCE

    À Berlin, Pierre Moscovici assure que la France réduira son déficit public

    En savoir plus

  • FRANCE

    Déficit : malgré les prévisions de Bruxelles, Hollande reste ferme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)