Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

Afrique

La plus vieille synagogue de Fès rouvre après des années de restauration

© Wiki commons

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/02/2013

Une cérémonie a célébré la réouverture d'une ancienne synagogue de Fès, au Maroc, après deux ans de restauration. Le roi Mohammed VI, représenté par le chef du gouvernement, a rendu hommage à la "diversité des composantes spirituelles" du royaume.

La synagogue Slat El Fassiyine de Fès, au Maroc, été inaugurée mercredi au terme de deux années de restauration, sous le patronage du roi Mohammed VI qui n’était cependant pas présent.

La cérémonie s'est déroulée dans la médina de la ville, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, en présence de 200 personnes parmi lesquelles des personnalités juives marocaines et allemandes, des dignitaires religieux musulmans et juifs, ainsi que des élus et des intellectuels.
 
"La restauration complète de la synagogue est le témoignage éloquent de la richesse et de la diversité des composantes spirituelles du royaume du Maroc et de son patrimoine authentique", a déclaré le chef du gouvernement, l'islamiste Abdelilah Benkirane, lisant un message du roi Mohammed VI.
             
"Les traditions séculaires de la civilisation marocaine puisent leur essence dans le fait que les Marocains sont profondément imprégnés des valeurs de coexistence, de tolérance et de concorde entre les différentes composantes de la nation", a-t-il poursuivi.
 
La "particularité hébraïque" du Maroc
             
La nouvelle Constitution, adoptée en 2011 dans le contexte du Printemps arabe, consacre la "particularité hébraïque" du Maroc comme "l'un des affluents séculaires" de son "identité nationale", a encore estimé Mohammed VI, qui a appelé "à la restauration de tous les temples juifs" du royaume.
 
Fondée au XVIIe siècle, la synagogue, dite la plus ancienne de Fès, a connu bien des péripéties. Utilisée comme prison au XVIIIe siècle, elle fut ensuite réhabilitée  comme lieu de prière, et devint l’un des lieux incontournables de la communauté juive de Fès, qui comptait près de 250 000 personnes dans la première moitié du XXe siècle et représente toujours la plus importante communauté juive d’Afrique du Nord.

Elle fut ensuite démantelée dans les années 1970 et transformée en atelier de fabrication de tapis puis en salle de boxe, sans perdre néanmoins son aspect original. Depuis le milieu des années 90, la Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain, dirigé par feu Simone Levy, a réussi à mobiliser plusieurs partenaires et donateurs, dont l’Allemagne, pour lancer les travaux de restauration.

Avec dépêches

Première publication : 13/02/2013

  • IRAN

    Reportage : Être juif dans l'Iran d'Ahmadinejad

    En savoir plus

  • FRANCE

    À Paris, une exposition retrace l’histoire particulière des juifs d’Algérie

    En savoir plus

  • FRANCE

    La hausse du nombre d'agressions contre des juifs relance le débat sur l'antisémitisme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)