Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Clinton vs. Trump, l'eau et le feu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

Economie

Jean-Marc Ayrault confirme que le déficit ne sera pas ramené à 3 % en 2013

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/02/2013

Quelques heures après les déclarations de Jérôme Cahuzac, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a confirmé qu'il serait impossible de ramener le déficit public à 3 % du PIB d'ici à 2013. Il a réaffirmé l'objectif d'atteindre les 0 % en 2017.

Jean-Marc Ayrault a reconnu mercredi soir pour la première fois que l’objectif d’un déficit public ramené à 3% du PIB d’ici la fin de l’année ne serait pas atteint.
 
Le Premier ministre français a cependant réaffirmé que l’objectif d’atteindre 0% de déficit d’ici la fin du quinquennat, en 2017, le serait en revanche.
 
"Nous ne serons pas exactement, je pense, aux 3% en 2013, pour une raison simple, c’est que la croissance en France, en Europe et dans le monde, est plus faible que prévu", a-t-il dit sur France 3.
 
Mais, "l’objectif, et il sera atteint, c’est le déficit zéro à la fin du quinquennat, ce qui compte c’est la trajectoire", a-t-il ajouté.
 
Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait déjà jugé "probable" que la France ne tiendrait pas ses objectifs de déficits publics en 2013, devenant le premier membre du gouvernement à dire publiquement ce que tous les économistes anticipent déjà.

Reuters

Première publication : 13/02/2013

  • ÉCONOMIE

    Ramener le déficit à 3 % en 2013 sera "très difficile", estime Jérôme Cahuzac

    En savoir plus

  • FRANCE

    Moscovici : la France ramènera son déficit à 3 % du PIB en 2013 "sans mesures d'austérité"

    En savoir plus

  • FRANCE

    À Berlin, Pierre Moscovici assure que la France réduira son déficit public

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)