Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

La loi Macron dans l'étau des divisions de la gauche ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Billet Retour à Phnom Penh

En savoir plus

DÉBAT

Rapprochement États-Unis - Cuba : la fin du castrisme ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie : il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ébossé : une contre-autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

SPORT

Manchester United-Real Madrid, le choc des huitièmes de finale

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/02/2013

La 8e de finale aller de la Ligue des Champions entre Manchester United et le Real Madrid a des allures de finale. Malmenés en championnat, les Madrilènes vont avoir à cœur de briller au niveau européen face à une équipe anglaise en grande forme.

Le Real Madrid joue sa saison, et l'entraîneur José Mourinho son avenir chez les Madrilènes, face à Manchester United dans le choc des huitièmes de finale de la Ligue des champions, mercredi à Santiago Bernabeu, où Rooney et Van Persie tenteront de voler la vedette à Ronaldo.

L'entraîneur portugais est contesté par son vestiaire après une première partie de saison calamiteuse en championnat. Relégué à 16 points du FC Barcelone, et même devancé pour le moment par ses voisins de l'Atletico, le Real a déjà fait une croix sur le titre.

Comme l'affaire est mal engagée aussi en Coupe du Roi, à la suite du match nul à domicile (1-1) contre le Barça, il ne reste que la Ligue des champions et la fameuse "Decima", la dixième Coupe d'Europe, pour restaurer l'unité perdue.

Mais mardi, en conférence de presse, "Mou" a tenu à dédramatiser. "Ne pas gagner la Ligue des champions ne serait pas un échec. Il y a de grands clubs et de grands joueurs qui ne l'ont jamais gagnée. Mais j'ai confiance en mon travail", relativisait le Portugais, avec un sourire un rien crispé.

Le "Special One" compte plus que jamais sur son compatriote Cristiano Ronaldo pour contrer une équipe de Manchester United en pleine forme.

Le buteur de 28 ans, semble avoir tourné la page d'un début de saison inconstant, où il s'était dit affecté par une mystérieuse "tristesse", et affiche désormais une forme étincelante. Samedi, il a éclaboussé de sa classe le match contre le FC Séville (4-1), avec un triplé qui a porté son total à 24 buts en Liga.

Van Persie et Rooney en feu

Celui qui fut élu Ballon d'or en 2008, du temps de son séjour à Manchester United, trépigne d'impatience à l'idée d'affronter son ancien club. "Je suis arrivé là-bas à 18 ans et Alex Ferguson m'a beaucoup fait grandir sur le plan du football. Il a été comme un père pour moi. Ce sera un match plein d'émotions", s'est-il confié dans le journal The Sun.

Alors que le doute ronge Madrid, les voyants sont tous au vert du côté des "Red Devils", qui caracolent en tête du Championnat d'Angleterre avec douze points d'avance sur Manchester City. Invaincus depuis mi-novembre (12 victoires, 2 nuls), ils sont bien partis pour récupérer leur titre aux dépens de l'autre club de Manchester.

L'entraîneur Alex Ferguson dispose d'un effectif au complet au sein duquel plusieurs joueurs sont "en feu", à commencer par les deux stars Robin Van Persie, auteur d'un but et d'une passe décisive dimanche lors de la victoire sur Everton (2-0), et Wayne Rooney, intenable depuis son retour de blessure (4 buts en 4 matches).

Tout en se réjouissant de tenir de telles armes, l'entraîneur écossais a toutefois aussi mis en garde sur certains travers que pouvait apporter un tel enthousiasme: "Le Real Madrid est l'une des meilleures équipes de contre en Europe. Il faudra donc que nous trouvions le bon point d'équilibre entre notre envie d'aller de l'avant et un certain sens de la responsabilité."

En face, Madrid devrait lui aussi aligner son onze des grands soirs, même si Xabi Alonso est légèrement touché. L'ancien milieu de Liverpool, rampe de lancement des "Merengue", devrait tenir sa place, mais il n'arrive pas à se débarrasser d'une pubalgie qui lui a déjà fait manquer le dernier match de Liga.

Pour le reste, la seule véritable inconnue concerne la reconduction en attaque de la paire Benzema-Higuain, alignée samedi contre Séville. Il est plus probable que l'ailier Di Maria prendra la place de l'un des deux, et plus vraisemblablement d'Higuain.

AFP

Présentation du match entre Manchester United et le Real Madrid


 

Première publication : 13/02/2013

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : choc entre le Real Madrid et Manchester United, le PSG épargné

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des Champions : le tenant du titre Chelsea sorti dès le premier tour

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des Champions : un PSG à motivation variable

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)