Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Sports

All Star Game : Benjamin Chevillon, le deuxième Français des Chicago Bulls

© http://benjaminchevillon.com/

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 14/02/2013

Tony Parker et Joakim Noah ne sont pas les seuls Français à participer au All Star Game, qui regroupe les meilleurs joueurs de la NBA. Benjamin Chevillon, de la section handisport des Chicago Bulls, est aussi sélectionné en basket-fauteuil.

Benjamin Chevillon vit un rêve éveillé. Arrivé depuis mercredi à Houston (Texas), où se déroule ce week-end le All Star Game, qui regroupe les meilleurs joueurs de la NBA, il ne cesse de croiser des légendes. Le Français a eu l’honneur d’échanger quelques mots ou de se faire prendre en photos avec Charles Barkley de la "Dream Team 92" ou encore Dikembe Muntombo, l’un des meilleurs défenseurs de l’histoire de la NBA.

Mais le jeune homme de 24 ans n’est pas seulement là en spectateur. Joueur des Chicago Wheelchair Bulls, il a été choisi pour participer lui aussi au "match des étoiles" dans la section handibasket. "Je n'y ai pas cru ! C'était juste, inattendu. Je ne pensais pas les coachs voteraient pour moi. Mais ils ont apprécié mes efforts fournis ces derniers mois et mon implication de plus en plus importante au sein de mon équipe", explique-t-il à FRANCE 24.

"Un immense honneur"

Alors que Tony Parker et Joakim Noah, eux aussi sélectionnés pour le All Star Game, joueront ce dimanche aux côtés de LeBron James ou Kobe Bryant, la rencontre handisport a lieu ce jeudi soir : "C'est un immense honneur. Même si ça reste du basket-fauteuil, on se dit qu'on est associé à ces génies du basket, c'est juste incroyable. Il y a six mois, quand je suis arrivé, je ne pensais pas une minute que cela soit possible."

Benjamin Chevillon vit aux États-Unis depuis septembre dernier. Originaire du Nord-Pas-de-Calais et membre de l’équipe de Cambrai, il a tout simplement réussi à intégrer les Chicago Bulls en contactant leur entraîneur via Facebook.

"Il m'a dit que les Bulls allaient recruter pour la saison 2012-2013 et que si je souhaitais venir faire un test je serai le bienvenu. Je suis donc venu à Chicago en mars pour y faire une semaine de tests. C'est quelques semaines plus tard que j'ai appris l'heureuse nouvelle en recevant un mail de la franchise me confirmant son intérêt", raconte le meneur de jeu.

Développer la pratique du handisport

Benjamin Chevillon en compagnie de Joakim Noah
© http://benjaminchevillon.com

Tout comme Michael Jordan, le plus grand joueur de tous les temps ou Joakim Noah qui est aux Bulls depuis 2007, Benjamin porte avec fierté le mythique maillot à la tête de taureau. Même s’il n’évolue pas aux côtés des valides et qu’il n’a pas le statut de professionnel, il ne se sent pas mis à l'écart.

Contrairement en France où le basket-fauteuil est confidentiel, aux États-Unis l’univers handisport a une toute autre image : "La différence réside au niveau couverture médiatique, qui est un peu plus importante, notamment au niveau des médias régionaux. Ce qui m'a le plus frappé également, c'est qu'à 5 ans, si tu as envie de faire du basket-fauteuil, tu peux. Les Wheelchair Bulls ont deux équipes jeunes."

Renforcé par cette expérience, le sportif, qui est paraplégique depuis l’âge de 5 ans à la suite d'une leucémie, voudrait faire évoluer les mentalités dans l’Hexagone et surtout développer le basket-fauteuil. Pour lui, le sport permet de dépasser le handicap : "Quand j'ai commencé en 2005, j'ai enfin compris que je n'étais pas tout seul en fauteuil, ou handicapé, et qu'il y avait des situations bien plus difficiles que la mienne. Je me suis dit : 'si eux y arrivent sans se plaindre, alors pourquoi pas moi'", témoigne-t-il.

Benjamin Chevillon a pour l’instant signé un contrat d’un an avec les Chicago Bulls. Même s’il ne touche pas de salaires, le joueur, qui vit de ses économies, n’exclut pas de rester une année supplémentaire : "On fera le point à la fin de la saison, si une opportunité sportive, et aussi financière, se présente, alors pourquoi pas. Mais je n'y pense pas pour le moment, les rencontres importantes arrivent". Après le All Star Game qui se joue ce soir (2 heures du matin, heure française), le basketteur en fauteuil a déjà un autre objectif : qualifier son équipe pour les play-offs (les finales) de la NWBA (National Wheelchair Basketball Association).

 

La bande annonce d'un documentaire consacré à Benjamin Chevillon

Les Bulls en roue libre - Trailer from Gaëlle Schwaller on Vimeo.

 

 

 

Première publication : 14/02/2013

  • BASKET-BALL

    Parker et Noah, deux Français au All Star Game

    En savoir plus

  • BASKET - NBA

    "Tony Parker joue actuellement un basket de rêve"

    En savoir plus

  • BASKETBALL

    Bons baisers de Russie d'Isabelle Yacoubou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)