Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance face aux députés

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

Economie

"Il y aura des contrats signés" en Inde, assure François Hollande

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/02/2013

Au cours de sa visite à New Delhi, le président français s'est dit optimiste concernant les futurs contrats qui pourraient être signés entre la France et l'Inde. Entretien exclusif de FRANCE 24 avec le chef de l'État.

Le président français, François Hollande, et le Premier ministre indien, Manmohan Singh, ont salué, jeudi 14 février, une nouvelle étape du partenariat stratégique entre leurs deux pays, constatant des "progrès" dans les négociations sur le Rafale. "Je sens un lien qui unit l’Inde à la France. Les Indiens attendent beaucoup de la France, non pas seulement en termes économiques mais en termes culturels, politiques. Une histoire s’est forgée entre la France et l’Inde qui suppose que l’on soit à la hauteur du

Contrat pour Eurocopter lors de la visite de Hollande en Inde

Eurocopter, une filiale du groupe européen EADS, a signé jeudi un contrat pour
fournir 50 hélicoptères civils à la société indienne Aviators.

Ce contrat, qui porte sur sept commandes fermes et 43 options, a été signé à l'occasion de la visite d'Etat du président français, François Hollande, en Inde.

Le montant de ce contrat n'est pas précisé. (Reuters)

défi commun" a confié à FRANCE 24, le chef de l'État français à l'issue de son entretien avec le Premier ministre.

François Hollande a, en outre, affirmé à FRANCE 24 qu'il y "aura des contrats signés par les entreprises" qui ont fait le voyage. Et d'ajouter : "ce n'est pas l'État qui signe des contrats, ce sont les entreprises. Notre rôle, c'est d'appuyer, c'est d'accompagner. Ensuite, ce sont aux entreprises, par leur capacité techonologique, par la qualité de leur produit et par l'intelligence de leur démarche commerciale, de signer des contrats."

Le Rafale, une question de "confiance"

Le président français a également précisé à FRANCE 24 combien il était fier du Rafale. "L'armée française est satisfaite de son utilisation. C'est une technologie d'avant-garde. Mais nous devons donner le cadre politique qui permettra aux Indiens d'avoir confiance en ce matériel."

Les discussions avec Paris sur la vente de 126 avions de combat de Dassault Aviation à l'armée de l'air indienne "progressent bien", s'est félicité le Premier ministre indien. "Nous avons constaté des progrès dans la discussion et j'ai bon espoir que nous pourrons parvenir à la conclusion", a renchéri le président français.

L'Inde est entrée en janvier 2012 en négociations exclusives avec Dassault pour un contrat estimé à au moins 12 milliards de dollars. Après une longue série de déceptions, il s'agirait du premier succès à l'exportation pour cet appareil déjà engagé sous les couleurs françaises en Afghanistan, en Libye et au Mali.

La méthode François Hollande

Il a, par ailleurs, ajouté que sa méthode n'était pas la même que celle de Nicolas Sarkozy, qui comparait volontiers le rôle du président à celui d'un "VRP pour la France". "Le rôle du président n'est pas d'être un représentant de commerce. C'est par la bonne entente politique, par le bon environnement que nous sommes capables de créer, et par la confiance que nous pouvons favoriser la conclusion de contrats."

Le président français a également évoqué sans plus de précisions "les discussions en cours" sur le nucléaire civil. La France négocie avec l'Inde la construction par Areva de deux réacteurs nucléaires EPR à Jaïtapur, à 400 kilomètres au sud de Bombay, assortie d'une option pour quatre réacteurs supplémentaires.

 

Première publication : 14/02/2013

  • FRANCE - INDE

    "Il y a une complémentarité économique croissante entre l’Inde et la France"

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    L’ombre du Rafale plane au-dessus de la visite de François Hollande en Inde

    En savoir plus

  • DÉFENSE

    Rafale : le contrat de vente à l'Inde doit encore être finalisé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)