Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Moyen-orient

Le "prisonnier X" a toujours nié être un espion

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/02/2013

D'après un journaliste australien, le "prisonnier X" détenu dans le plus grand secret en Israël, a toujours nié être un espion du Mossad. L'homme dont l'identité n'a pas été confirmée par les autorités israéliennes a été retrouvé pendu en 2010.

Il avait nié en bloc. Alors que la polémique enfle autour du "prisonnier X", détenu dans le plus grand secret en Israël et présenté comme un agent du Mossad, un journaliste australien Jason Koutsouris, a affirmé jeudi qu'il avait toujours nié être un espion. Cet Israélo-Australien, nommé selon la presse australienne, Ben Zygier, était incarcéré en Israël pour des raisons de sécurité. Il a été retrouvé pendu dans sa cellule de la prison de haute sécurité Ramleh au sud de Tel-Aviv, le 15 décembre 2010.

Jason Koutsouris, qui a rencontré Ben Zyger à trois ou quatre reprises, et qui l'a informé des soupçons qui pesaient sur lui, raconte à la chaîne australienne ABC : "C'était une histoire incroyable que je lui racontais(...) Il a démenti avec toute l'énergie qu'il pouvait. Il était totalement incrédule", ajoute le journaliste de 34 ans.

Pour Jason Koutsouris, il est possible que ces entretiens avec le "prisonnier X" aient été biaisés par une surveillance israélienne.

"Il y a eu quelques incidents étranges près de mon domicile à Jérusalem que je n'ai pas pris au sérieux à ce moment-là", a souligné Jason Koutsouris. Aujourd'hui, avec le recul, je pense qu'il est possible qu'ils aient écouté nos conversations".

La justice israélienne refuse de confirmer son identité

En octobre 2009, une source des services secrets australiens a mis le reporter freelance sur la trace de trois hommes dotés de la double nationalité ayant changé leur identité et soupçonnés d'espionner pour Israël. Les suspects utilisaient leur passeport australien pour voyager en Syrie, en Iran ou encore au Liban.

D'après le groupe australien Fairfax Media, Ben Zygier aurait été arrêté parce qu'il était sur le point de divulguer au gouvernement de Canberra ou à la presse des informations sur les opérations secrètes israéliennes, dont l'usage de faux passeports.

Si la justice israélienne a admis avoir détenu un ressortissant ayant la double nationalité, elle n'a ni confirmé ni démenti les affirmations d'ABC sur l'identité du "prisonnier X". Selon la chaîne australienne, Ben Zygier serait entré dans le pays sous le nom de Ben Alon en 2001. Avocat à Melbourne, il aurait ensuite épousé une Israélienne avec laquelle il aurait eu deux enfants, avant d'être arrêté et incarcéré "début 2010".

En juin 2010, son existence avait été furtivement révélée par le site d'information israélien Ynet, avant que la censure militaire n'impose un black-out total.

Avec dépêches

Première publication : 14/02/2013

  • ISRAËL

    Polémique autour du mystérieux suicide du prisonnier "X" en Israël

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)