Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

FRANCE

À l'appel du collectif "One Billion Rising", des milliers de personnes dansent contre les violences faites aux femmes

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/02/2013

Danser pour la liberté des femmes victimes de violence : c'est ce que proposait la campagne "One Billion Rising", à l'occasion de la Saint-Valentin. De Kaboul à Londres, des milliers de personnes dans le monde ont participé à l'événement.

Quelques milliers de femmes ont manifesté jeudi 14 février, le jour de la fête des amoureux, dans des dizaines de villes du monde "pour en finir avec la violence faite aux femmes" dans le cadre de l'appel mondial 1 Billion Raising (Un milliard se lèvent).

Les manifestantes, qui portaient des pancartes "Protégez les femmes", ou "Les bras sont faits pour étreindre", ont dansé, comme le voulait l'appel à cette manifestation mondiale, tout en lançant des slogans pour "mettre fin à cette violence".

"Un tiers des femmes du monde entier vont être victimes de violences dans leur vie", a indiqué à l'AFP Donna Park, de Cincinnati (Ohio), présente à l'une des manifestations à Washington. Aux États-Unis, "une femme est agressée sexuellement toutes les deux minutes et battue toutes les 9 secondes. C'est aussi un problème grave aux États-Unis, souvent ignoré", a-t-elle expliqué.

En Inde, la mobilisation a été particulièrement suivie après le viol collectif d'une jeune femme, en décembre, qui avait suscité une vague d'indignation sans précédent dans le pays.

Première publication : 15/02/2013

  • ÉGYPTE

    L’agression sexuelle devient un enjeu politique en Égypte

    En savoir plus

  • INDE

    Ouverture du procès des auteurs présumés du viol collectif de l’étudiante indienne

    En savoir plus

  • INDE

    Nouvelle affaire de viol collectif en Inde, six arrestations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)