Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Liban : le "coup de com" de Marine Le Pen sur le voile ?

En savoir plus

POLITIQUE

Yannick Jadot : "Des responsables du PS veulent piéger Benoît Hamon"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Yannick Jadot : "Theresa May est du côté obscure de l'Europe"

En savoir plus

FOCUS

Crise migratoire en Europe : la formation des garde-côtes libyens est-elle suffisante?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rachida Brakni, combattante culturelle

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Irak : dans le piège de Mossoul

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Paris et l'Île-de-France ont perdu 1,5 million de touristes en 2016

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Après le PSG, la magie de Monaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen au Liban : en quête de stature internationale

En savoir plus

Culture

Le World Press Photo décerné à Paul Hansen pour un cliché de funérailles à Gaza

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/02/2013

Les organisateurs du prestigieux concours de photojournalisme ont récompensé un cliché du Suédois Paul Hansen, pris le 20 novembre 2012, sur lequel des Gazaouis transportent deux cadavres d'enfants, tués par un missile israélien.

Le photographe suédois Paul Hansen a remporté le World Press Photo Award 2012 pour un cliché montrant un groupe d'hommes transportant les cadavres de deux enfants dans les rues de Gaza, ont annoncé vendredi à Amsterdam les organisateurs du plus prestigieux concours de photojournalisme.

Deux photographes de l'Agence France-Presse ont en outre été récompensés, Fabio Bucciarelli obtenant la deuxième place et Javier Manzano la troisième dans le genre "reportages" de la catégorie "Actualités".



Le cliché de Paul Hansen, publié par le quotidien suédois Dagens Nyheter a été pris le 20 novembre 2012 dans les rues de Gaza.

Il montre un groupe d'hommes transportant les cadavres de leurs deux neveux, tués à l'âge de deux et trois ans dans la destruction de leur maison par un missile israélien, vers la mosquée pour la cérémonie funéraire.

Le père des deux enfants, Fouad, a également été tué par le missile tandis que la mère a été emmenée aux soins intensifs.

"La force de cette photo est dans le contraste entre la colère et la souffrance des adultes par rapport à l'innoncence des enfants", a déclaré le Péruvien Mayu Mohanna, un membre du jury, cité dans un communiqué: "c'est une photo que je n'oublierai pas".

L'Italien Fabio Bucciarelli, 32 ans, et l'Américain Javier Manzano ont été récompensés pour des reportages sur la bataille d'Alep, la deuxième ville de la Syrie en guerre.

Intitulé "Bataille à mort", le reportage de Fabio Bucciarelli montre notamment un jeune rebelle tenant une kalachnikov sur le toit d'une maison et un autre rebelle, au sommet d'une échelle, se préparant à lancer une grenade vers des soldats de l'armée, sous le regard de ses compagnons de combats.

"Je suis heureux que moi et d'autres journalistes, dont Javier Manzano, ayons gagné des prix pour notre travail en Syrie et que les gens puissent voir plus d'images de là-bas", a réagi à l'AFP le photographe italien.

"Je voudrais aussi que tous se souviennent qu'il y a des journalistes qui sont morts là pour essayer de montrer ce qu'il s'y passait", a-t-il ajouté.

Un vingtaine de journalistes professionnels, étrangers et Syriens, et une cinquantaine de citoyens-journalistes ont été tués en Syrie depuis mars 2011, selon Reporters Sans Frontières.

Sobrement intitulé "Siège d'Alep", le reportage de Javier Manzano, montre lui deux rebelles tenant la garde à l'intérieur d'un bâtiment du quartier Karmel Jabl.

L'un d'eux vise une cible inconnue avec sa mitraillette à travers un trou dans le mur. La poussière, épaisse de centaines de jours de bombardements et de fusillades, laisse passer quelques rais de lumière.

Plus de 100.000 photos avait été soumises au jury pour l'édition 2012, qui a récompensé dans dix-huit catégories 54 photographes de 32 nationalités différentes.

AFP

Première publication : 15/02/2013

COMMENTAIRE(S)