Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

Moyen-orient

Le procès pour fraude d'Avigdor Lieberman s'est ouvert en Israël

© AFP

Vidéo par Damien COQUET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/02/2013

Le procès pour fraude et abus de confiance d'Avigdor Lieberman, l'ancien ministre des Affaires étrangères israélien, s'est ouvert dimanche en Israël. Il est accusé d'avoir promu un diplomate en échange de renseignements le concernant.

Le procès de l'ex-ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, qui avait dû démissionner en décembre après une mise en examen pour fraude et abus de confiance, s'est ouvert dimanche devant trois juges à Jérusalem, ont constaté les journalistes.
              
M. Lieberman n'a fait aucun commentaire à son arrivée au tribunal.
              
L'ex-ministre est accusé d'avoir obtenu une promotion en décembre 2009 pour l'ex-ambassadeur d'Israël au Belarus, Zeev Ben Arieh, qui lui avait fourni des renseignements confidentiels sur une enquête de police menée contre lui en Belarus à la demande de la justice israélienne.
              
M. Lieberman a confirmé que Zeev Ben Arieh lui avait remis discrètement une lettre contenant des documents sur cette demande d'enquête. "J'ai lu la lettre et je lui ai dit ++arrête tes bêtises++, puis j'ai jeté la lettre dans les toilettes et j'ai tiré la chasse d'eau", a affirmé M. Lieberman.
              
Les délits de fraude et d'abus de confiance sont passibles de trois ans de prison ferme.
              
Selon la radio publique, la défense n'a pas demandé au tribunal une procédure accélérée pour ce procès. Les audiences vont s'étaler dans le temps au moins jusqu'au 7 mai, a ajouté la radio.
              
A plusieurs reprises M. Lieberman, chef du parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou allié du Likoud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a proclamé son innocence et affirmé souhaiter un procès rapide qui lui permettrait, s'il était blanchi par la Justice, de récupérer le portefeuille des Affaires étrangères dans le prochain gouvernement, que M. Netanyahu tente de former.
              
Selon M. Lieberman, M. Netanyahu lui a promis de mettre ce poste en réserve pour lui en attendant la fin du procès.
              
D'après Moshé Negbi, commentateur juridique de la radio publique, si les juges condamnent Avigdor Lieberman à une peine supérieure à trois mois de prison ou de travaux publics, il ne pourra plus être député pendant une période de sept ans ce qui pourrait "marquer la fin de sa carrière politique".
              
Le témoin clé de l'accusation du procès devrait être Danny Ayalon, l'ancien vice-ministre des Affaires étrangères, qui présidait la commission des nominations des Affaires étrangères. Selon M. Ayalon, M. Lieberman lui avait ordonné de promouvoir Zeev Ben Arieh au poste d'ambassadeur en Lettonie sans lui révéler l'épisode des renseignements confidentiels.
              
Ce témoignage devrait toutefois être mis en cause par la défense dans la mesure où Danny Ayalon a des raisons de vouloir se "venger" de M. Lieberman qui l'a exclu de la liste des candidats députés d'Israël Beiteinou pour les élections du 22 janvier.

AFP 

Première publication : 17/02/2013

  • ISRAËL

    Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman démissionne

    En savoir plus

  • ISRAËL

    La justice envisage de poursuivre Avigdor Lieberman pour blanchiment

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Le ministre des Affaires étrangères pourrait être poursuivi pour abus de confiance

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)