Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Golan : les combats continuent entre les jihadistes et les casques bleus

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Economie

Les Cnil européennes durcissent le ton à l'égard de Google

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/02/2013

Les autorités européennes de protection des données envisagent désormais de mener une "action répressive" contre Google. Cette menace vise à contraindre le géant américain de modifier ses règles de confidentialité, jugées peu claires.

Le ton se durcit entre les Commissions nationales de l'informatique et des libertés (Cnil) européennes et Google. Les 27 autorités européennes de protection des données ont annoncé lundi vouloir engager une "action répressive" à l'encontre du géant américain de l'Internet.

Ils lui reprochent de ne pas avoir répondu à leurs demandes visant à modifier ses règles de confidentialité, jugées peu claires et incomplètes pour l'utilisateur.

Cette escalade dans le conflit intervient cinq mois après une première injonction des Cnil européennes contre Google, pour que la firme américaine fournisse "une information plus claire et plus complète sur les données collectées", et surtout sur leur "finalité", arguant de "la non-maîtrise de l'utilisateur" en la matière.

Le géant américain joue, de son côté, le bon élève qui ne comprendrait pas la raison de cette menace. Google a affirmé, lundi, que ses règles de confidentialité "respectaient la loi européenne". "Nous nous sommes pleinement impliqués tout au long des échanges avec la Cnil [française, NDLR], et nous continuerons à le faire", a indiqué un porte-parole du moteur de recherche à l'AFP.

Avant l'été

C'est, en effet, l'autorité française qui a été mandatée par ses consœurs européennes pour mener les négociations avec la société californienne. À l'issue du premier round de discussions, en octobre dernier, Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la Cnil avait estimé que "Google avait répondu à nos questionnaires, néanmoins d'une façon relativement vague et imprécise".

La phase "répressive" consiste désormais à mettre en place un groupe de travail, coordonné par la Cnil française, qui doit rendre son verdict avant l'été. L'un des moyens de pression à disposition de ces autorités européennes consiste à imposer à Google une sanction pécuniaire.

Première publication : 18/02/2013

  • INTERNET

    Rémunération des éditeurs : accord entre Google et l'État français

    En savoir plus

  • INTERNET

    La France s’intéresse de plus en plus aux données des utilisateurs de Google

    En savoir plus

  • INTERNET

    Google en discussion avec Paris pour le paiement de ses impôts en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)