Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • En direct : "aucune hypothèse exclue" après la disparition du vol d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

Afrique

"Gbagbo reviendra", clament ses partisans à Abidjan

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/02/2013

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo comparaît mardi à La Haye devant la Cour pénale internationale qui le soupçonne de crimes contre l'humanité. À Abidjan et à La Haye, ses partisans veulent croire à sa libération prochaine.

"Ils le trouvent un peu fatigué et vieilli", rapporte Maureen Grisot, correspondante de FRANCE 24 à Abidjan. Depuis mardi 19 février après-midi, les sympathisants de Laurent Gbagbo regardent à la télévision ou sur Internet, l'ancien président ivoirien qui comparaît devant la Cour pénale internationale (CPI), à La Haye, pour une audience de confirmation de charges. "Tous le trouvent sûr de lui", poursuit-elle avant d’ajouter qu’ils sont impatients de l’entendre se défendre la semaine prochaine.

Car les pro-Gbagbo en sont certains. Il "sera libre et nous reviendra", a affirmé à l'AFP Yapi Assa. L'ancien président est suspecté de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité commis durant les violences post-électorales de 2010-2011, qui avaient fait environ 3 000 morts.

À La Haye également, les soutiens de Laurent Gbagbo se sont faits entendre. Des centaines de personnes ont manifesté mardi aux cris de "Libérez notre président !". "Nous sommes ici parce qu'aujourd'hui le président Gbagbo [...] est un président démocratiquement élu et que les charges contre lui devraient être attribuées à Alassane Ouattara", a affirmé à l'AFP Hubert Seka, 43 ans, venu d'Italie pour prendre part à la manifestation.

"Pas de réconciliation sans Gbagbo"

Le premier ex-président entre les mains de la CPI compte de nombreux soutiens dans la communauté chrétienne de Côte d'Ivoire, en particulier chez les fidèles des églises évangéliques, dont il fait lui-même partie. Il y a quelques jours, ils étaient une dizaine à se retrouver dans "la maison de la résistance", nom de code désignant le modeste domicile de l'un d'eux, à Yopougon, immense quartier de l'ouest d'Abidjan et fief des tenants de l'ancien pouvoir.

À l'intérieur de cette "cachette", le portrait de l'ancien président n'a pas été remplacé. "Et je vais vous dire, les Ivoiriens, aujourd'hui, même ceux qui ne peuvent pas le dire sur des tréteaux de meeting, tout le monde le dit tout bas, Gbagbo est le président !", a lancé à l’AFP El Hadj Doulaye Soumahoro, membre du Front populaire ivoirien (FPI), parti de Laurent Gbagbo. "Ici, c'est chez lui, on l'attend", s’emporte d’une voix importante Rachelle Lou, partisane de l'ex-président ivoirien avant de s’insurger : "il n'y aura pas de réconciliation sans Gbagbo !"

Samedi, une cinquantaine de jeunes partisans de l'ex-homme fort d'Abidjan, criant "CPI, libérez Gbagbo", ont été dispersés à coup de gaz lacrymogènes alors qu'ils entendaient tenir dans ce quartier un rassemblement interdit. Le gouvernement d'Alassane Ouattara n'a pas dit un mot sur le crucial rendez-vous de la CPI.

Première publication : 19/02/2013

  • CÔTE D'IVOIRE

    Gbagbo "co-auteur indirect" de crimes contre l’humanité, selon le procureur de la CPI

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Une manifestation pro-Gbagbo dispersée au gaz lacrymogène à Abidjan

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    L'ancien pro-Gbagbo Charles Blé Goudé transféré en Côte d'Ivoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)