Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Asie du sud-est : la tragédie des Rohingyas

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les jihadistes consolident leurs positions en Irak et en Syrie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Athènes menace de ne pas rembourser le FMI en juin

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La Grèce, la brute et le truand"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Festival de Cannes : "Ne boudons pas notre fierté"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Huppert et Depardieu dans "Valley of love"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Irlande prête à dire "Oui" au mariage gay ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : Explosion de grenades à Bujumbura

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les 1001 vies d'Abderrahmane Sissako

En savoir plus

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le mercredi à 16h45 et le samedi à 8h45.

L'ENTRETIEN

L'ENTRETIEN

Dernière modification : 21/02/2013

Littérature : "Superman est arabe" ou comment vaincre l’hyper mâle

La poète et journaliste libanaise, Joumana Haddad, dénonce avec dérision la misogynie et le poids de la religion dans le monde arabe dans son essai "Superman est Arabe : de Dieu, du mariage, des machos et autres désastreuses inventions". Entretien.

C’est l’histoire d’une petite fille de 8 ou 9 ans qui découvre, chez ses cousins, une pile de magazines. En lisant ces revues, elle tombe follement amoureuse du héros, un jeune homme avec des lunettes, un peu gauche et distrait. Quand il se transforme en Superman, c’est pour elle, une grosse désillusion.

De cette déception, l’écrivain et poète libanaise Joumana Haddad en écrira un livre, "Superman est Arabe". L’occasion pour elle de dénoncer le système patriarcal qui sévit dans le monde arabe et qui s’enracine dans les trois religions monothéistes. "Aujourd’hui, les gens ont plus besoin d’un Clark Kent que de Superman, explique-t-elle dans l’émission "L’entretien" de FRANCE 24. Surtout quand on vit dans un monde arabe – comme moi- où il y a beaucoup de chefs politiques, religieux qui sont convaincus d’être des super héros et qui s’octroient le droit de prendre des décisions à votre place".

"Le monothéisme est très mysogyne"

Écrit avec la même verve que "J’ai tué Schéhérazade : confessions d'une femme en colère", son précédent ouvrage (paru en 2010), Joumana Haddad condamne les religions qui, selon elle, ont discriminé la femme dans la cellule familiale aussi bien que dans la vie sociale. "Le monothéisme est très misogyne", affirme cette militante des droits de la femme, âgée de 43 ans.

La religion est coupable d’avoir favorisé le machisme en l’institutionnalisant, affirme-t-elle. "Il y a beaucoup de femmes qui sont patriarcales sinon plus que les hommes. Elles élèvent leurs enfants en leur inculquant des valeurs machistes, éduquent leurs filles pour qu’elles soient domptées, jolies, obéissantes et deviennent de parfaites mères de famille. Cela créé aussi des hommes misogynes", ajoute-t-elle avant de s’insurger : "Il faut vaincre cette tendance de célébrer l’hyper mâle !"

À travers des confidences, elle prône avec un certain humour une société laïque et égalitaire en s’opposant à l’institution du mariage. "La laïcité est pour moi une condition nécessaire, bien que insuffisante, pour arriver à un vrai changement dans le monde arabe", indique celle qui dit "préférer être menottée à son amant plutôt qu’être liée aux dogmes religieux".

Un changement qui, selon elle, doit passer par l’affirmation progressive d’une “nouvelle masculinité” arabe, c’est-à-dire l’établissement d’un rapport radicalement différent entre l’homme et la femme, qui passe par le corps autant que par l'esprit.

Par FRANCE 24

COMMENTAIRE(S)

Les archives

13/05/2015 Ukraine

Iatseniouk : "Toutes les parties sont engagées dans le processus de désescalade en Ukraine"

Trois mois après les accords de Minsk, le Premier ministre Arseni Iatseniouk est à Paris, où il a rencontré François Hollande et Manuel Valls. Dans le même temps, le président...

En savoir plus

06/05/2015 Algérie

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

L'écrivain algérien Kamel Daoud, qui a reçu mardi le Goncourt du premier roman pour "Meursault, contre-enquête", aux éditions Actes Sud, est l'invité de France 24. Il revient...

En savoir plus

02/05/2015 Syrie

Meriam Rhaiem : "Il voulait faire de ma fille une future endoctrinée"

Meriam Rhaiem a sauvé sa fille de l’enfer syrien. En octobre 2013, un peu plus d’un an après avoir divorcé, celui qui est devenu son ex-mari enlève leur bébé, Assia, et l'emmène...

En savoir plus

29/04/2015 Conflit israélo-palestinien

"L'UNRWA s'occupe avec dignité et respect des réfugiés palestiniens"

Pierre Krähenbühl, Commissaire général de l’UNRWA (United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees in the Near East), est notre invité. Cette agence des Nations...

En savoir plus

25/04/2015 États-Unis

"La politique américaine est paralysée"

Alors que les États-Unis s'apprêtent à choisir un successeur à Barack Obama, George Packer, grand reporter pour The New Yorker, publie "L'Amérique défaite, portraits intimes...

En savoir plus