Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : Olympique Lyonnais - Paris Saint-Germain en direct

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

Moyen-orient

Netanyahou charge Tzipi Livni de négocier la paix avec les Palestiniens

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/02/2013

Ancienne dirigeante de l’opposition lors du précédent mandant de Netanyahou, la centriste Tzipi Livni a été nommée ministre de la Justice et sera également en charge de la reprise du processus de paix avec les Palestiniens.

Elle est l’une des rares figures féminines de premier plan dans le paysage politique israélien. Tzipi Livni, 54 ans, a rejoint le mouvement de coalition que forme actuellement le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, après les législatives du 22 janvier dernier.

Ancienne ministre des Affaires étrangères entre 2006 et 2009, Tzipi Livni prendra le portefeuille de la Justice, qu'elle a déjà occupé par le passé. En parallèle, elle sera chargée des négociations de paix avec les Palestiniens. Une nomination qui fait écho au thème principal de sa campagne électorale axée sur la relance des pourparlers avec les Palestiniens.

Les élections législatives du 22 janvier

Avec 31 députés sur les 120 que compte le Parlement, l'alliance formée par le Likoud de Netanyahu et le parti Israël Beitenou de son ancien ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman est arrivée en tête du scrutin de janvier.

Hatnouah ("Le Mouvement"), le petit parti centriste de Tzipi Livni, a obtenu six sièges à la Knesset.

Yesh Atid, parti centriste et laïque dirigé par Yaïr Lapid, ancien journaliste vedette de la télévision israélienne, a obtenu 19 sièges.

Le parti ultranationaliste Bayit Yehudi ("Foyer juif") de Naftali Bennet a fait élire douze députés.

Dans une allocution télévisée aux côtés de Tzipi Livni, mardi soir, Benjamin Netanyahou s’est félicité de cet accord avec son ex-rivale et a rappelé qu'Israël devait faire face à des "défis énormes". Selon le Premier ministre israélien, il est aujourd’hui essentiel "de faire tous les efforts possibles pour promouvoir un processus de paix responsable avec les Palestiniens."

"Nous savons tous les deux que nous avons besoin de mettre de côté nos différences, dépasser nos vieilles rivalités et joindre nos forces pour notre pays", a ajouté Benjamin Netanhayou.

La nouvelle est bien accueillie côté palestinien

Après avoir décliné toute participation à l'actuel gouvernement sortant issu des élections de 2009, Tzipi Livni, qui a mené l’opposition durant toute cette période, explique avoir accepté de prendre une part active au prochain gouvernement "en raison d'un impératif stratégique et moral de ne laisser aucune pierre non retournée, d'épuiser toute possibilité et de faire partie de tout gouvernement s'engageant à apporter la paix." Lorsqu’elle était à la tête de la diplomatie israélienne, les négociations de paix avec les Palestiniens n’ont jamais abouti.

Côté palestinien, la nouvelle semble plutôt bien accueillie : "La nomination de Mme Livni (...) sera un signe positif si elle obtient un plein mandat et des pouvoirs étendus pour gérer ce dossier", a déclaré Nimr Hammad, le conseiller politique du président palestinien Mahmoud Abbas.

"Mme Livni est entrée profondément dans les détails des négociations, dont elle a une connaissance étendue et une vision claire d'une solution, elle sait ce qui peut mener à la réussite ou à l'échec", a-t-il ajouté.

Les discussions de paix entre Israéliens et Palestiniens sont gelées depuis 2010, en raison, notamment, de la poursuite de la colonisation juive en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est.

Benjamin Netanyahou dispose encore d’un mois pour boucler la composition de son nouveau gouvernement qui devrait être définitive pour la visite officielle de Barack Obama en Israël, une première depuis son élection en 2008.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 20/02/2013

  • ANALYSE

    Le prochain gouvernement israélien passera par le centre

    En savoir plus

  • POINT DE VUE

    Législatives israéliennes : On avait tort de penser qu'il ne se passerait rien

    En savoir plus

  • ISRAËL

    "Prisonnier X" : Netanyahou prend la défense du Mossad

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)