Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Afrique

François Hollande : "Nous tentons de localiser les sept otages français"

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/02/2013

Le président français a indiqué, jeudi soir, travailler en coopération avec le Nigeria et le Cameroun pour tenter de localiser les sept otages français. Dans la journée, Paris avait démenti leur libération, annoncée par des sources camerounaises.

Paris a démenti l’information selon laquelle les sept otages français, enlevés mardi dans l’extrême-nord du Cameroun, avaient été libérés ce jeudi matin.

Paris est "en pleine coopération" avec le Nigeria et le Cameroun pour localiser les otages affirme François Hollande

Le président François Hollande a déclaré jeudi que les autorités françaises étaient actuellement "en pleine coopération" avec le Nigeria et le Cameroun pour tenter de localiser les sept Français pris en otages mardi dans le nord du Cameroun et retenus "sans doute en deux groupes".

"Nous sommes en pleine coopération avec les autorités nigérianes et camerounaises pour localiser l'endroit où seraient retenus nos ressortissants", a-t-il dit devant la presse lors d'un déplacement à l'université de la Sorbonne à Paris.
 

"Nous ne sommes pas en mesure de confirmer malheureusement l’information qui avait fait état ce matin de leur libération […] Nous avons contacté les familles des otages pour leur dire que nous n’avions aucune information qui recoupe ce qui a été dit", a déclaré Didier Le Bret, le directeur du Centre de crise du Quai d’Orsay, sur FRANCE 24. "Il faut faire très attention à ce que l’on dit […] Il faut être extrêmement vigilants", a-t-il ajouté. 

"Une rumeur infondée"

Fausse information

Tout a commencé, plus tôt, ce jeudi matin, par l'annonce d'un officier supérieur de l’armée camerounaise, qui a affirmé que "les otages [étaient] sains et saufs et [étaient] aux mains des autorités nigérianes". "Ils ont été retrouvés abandonnés dans une maison dans la localité de Dikwa", une ville du nord-est près de la frontière camerounaise, avait-il déclaré à l'AFP.

La fausse information, qui n’avait pas été confirmée par la présidence ou les Affaires étrangères, avait pourtant été reprise plus tôt par les médias français et même confirmée par le ministre français des Anciens combattants, Kader Arif, qui est ensuite revenu, quelques minutes plus tard, sur ses affirmations. "Il s'agissait d'informations transmises par voie de presse, il n'y a pas, pour le moment, de confirmation officielle à ce stade" de leur libération, s'est-il excusé.

"Folle rumeur"

Le ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, a lui aussi démenti au micro de Willy Bracciano, l'envoyé spécial de FRANCE 24 à Yaoundé, la remise en liberté des sept otages français, parlant d'une "folle rumeur".

Même son de cloche du côté du Nigeria. Sagir Musa, le porte-parole de la JTF ("Joint Task Force", ou Force conjointe militaire-police qui assure la sécurité dans l’État de Borno, dans le nord-est du Nigeria) confirme qu'ils n'ont pas été retrouvés. "La rumeur qui circule est infondée", a-t-il déclaré au micro de Julie Vandal, la correspondante de FRANCE 24 à Abuja.

Mercredi, Paris avait dit "tout faire" pour retrouver les sept Français - dont quatre enfants de 5 à 12 ans -, soupçonnant ouvertement la secte islamiste nigériane Boko Haram d'être à l'origine de l'enlèvement. Des gendarmes français participent depuis mardi à l'enquête au Cameroun.

Il s'agit du premier enlèvement de Français depuis le début de la guerre lancée par Paris le 11 janvier au Mali pour déloger les groupes islamistes armés qui occupaient le nord du pays.

"Pour l'instant, il s'agit d'une folle rumeur" (ministre camerounais de la Communication)

Première publication : 21/02/2013

  • FRANCE

    Enlèvement au Cameroun : des militaires français envoyés sur place

    En savoir plus

  • CAMEROUN-FRANCE

    Famille enlevée au Cameroun : qui sont les Moulin-Fournier ?

    En savoir plus

  • TERRORISME

    La France est désormais le pays occidental avec le plus d'otages à l'étranger

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)