Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

SPORT

Le Marathon des Sables, une épreuve qui change les hommes

© Cimbaly

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 04/04/2013

La 28e édition du Sultan Marathon des Sables, la plus célèbre course pédestre du Sahara, se disputera du 5 au 15 avril prochain au Maroc. Une épreuve qui dépasse largement le cadre du sport. Cette course est l’occasion de rompre avec le quotidien.

Plus de 1 000 concurrents de 50 nationalités différentes prendront le départ, le 5 avril prochain, du 28e Sultan Marathon des Sables. Au programme, six jours de course dans les provinces d'Errachidia et de Tinghrir, au cœur du Sahara marocain, en autosuffisance alimentaire (chaque concurrent doit porter sa nourriture et son matériel ndlr.) et cela sur plus de 230 km ! Une aventure folle, mais qui dure.

"Lors de la première édition en 1986, il y avait 23 concurrents sur la ligne départ ! On nous considérait alors comme les fous du désert", se remémore Patrick Bauer le directeur de la course. "Nous étions complètement d’avant-garde. Les trails n’existaient pas, les produits high-tech non plus. On était ultra précurseurs. Après, nous avons eu 62 coureurs puis 150… On a eu une progression lente mais régulière. Et ça dure maintenant depuis 28 ans !"

Et les concurrents en redemandent. L’objectif, rompre avec le quotidien et dépasser ses limites. "Quand on revient du Marathon des Sables, on est changé, différent !", explique ainsi la triple lauréate de l’épreuve Laurence Klein. "Pendant 6 jours, on se coupe du monde. Plus de téléphone portable, plus d’électricité, on revient vraiment à l’origine des choses. Et de temps en temps, cela fait vraiment du bien de se couper de notre quotidien. On peut dire que lors du Marathon des Sables, on revient aux sources, à l’essentiel, pour ensuite repartir de plus belle."

La solidarité au cœur du Marathon

Cette année, les concurrents vont découvrir un parcours de lacs asséchés, de djebels avec des pentes allant jusqu’à 25 % de dénivelé, des plateaux caillouteux, des petites oasis ou encore des oueds encaissés. Une vraie diversité, terrain de jeu de cette drôle de caravane imprégnée d’énergie, de solidarité et de partage. À ce titre, la 6e et dernière étape de cette 28e édition se fera au profit de l’Unicef.

"On court le Marathon des Sables en individuel, mais certains le font également en équipe pour défendre des causes", précise Patrick Bauer. "Beaucoup vont faire l’effort sous la bannière d’associations pour récolter des fonds pour lutter contre le cancer, la mucoviscidose, le sida et bien d’autres nobles causes."

Autre maitre mot de l’organisation, le respect de l’environnement. "On a la chance de découvrir des sites sublimes, il faut les préserver. C’est un minimum par rapport à ce que le désert nous offre. Donc on récupère tout !", explique Patrick Bauer."On possède un four incinérateur sur un gros camion qui brule tous les détritus de la caravane. On a également une douzaine de personnes avec des quads qui veillent à ce qu’il ne reste rien après le passage des concurrents."

"Rien n’a jamais arrêté la course"

Des sportifs déterminés qui vont évoluer pendant 10 jours dans un environnement très sécurisé. Un facteur du succès et de la longévité du Marathon des Sables, selon son directeur. "On a eu deux guerres du Golfe depuis que le Marathon des Sables existe. On a eu aussi le 'printemps arabe', l’annulation d’un Dakar en Mauritanie, les crues, les invasions de crickets… mais rien n’a jamais arrêté l’événement. Et cela va continuer", prévient Patrick Bauer. "J’ai une confiance totale dans la stabilité du Maroc. Ensuite, il faut dire que nous bénéficions de l’aide des forces armées royales marocaines. Sa Majesté le roi nous honore de son haut patronage depuis 18 années consécutives. C’est une vraie preuve de confiance vis-à-vis de notre organisation. On en est très fiers."

Alors qui succédera chez les hommes au Jordanien Salameh Al Aqr (19h59’21) et à Laurence Klein chez les femmes (26h15’40) ? Réponse le 12 avril prochain au cœur du désert marocain.

Première publication : 21/02/2013

  • ISRAËL

    Au moins un mort lors du semi-marathon de Tel-Aviv en raison de la chaleur

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Le Hamas interdit le marathon de Gaza aux femmes, la course annulée

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le marathon de New York annulé après le passage de Sandy

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)