Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

Nos grands reporters et nos correspondants aux quatre coins du globe vous proposent des reportages long format. Ils viennent ensuite les décrypter en plateau. Le samedi, à 20h40.

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 07/03/2013

Mali : Tombouctou, ombre et lumière

Tombouctou, au nord-ouest du Mali, a été occupée par les islamistes pendant près d'un an. Fin janvier, elle a été reprise par les forces franco-maliennes. Depuis, les habitants goûtent de nouveau à la liberté. Mais les communautés arabes et touareg sont accusées de complicité avec les fondamentalistes et sont victimes d’actes de représailles.

Nous sommes arrivés à Tombouctou le 9 février, deux semaines après la libération de la ville, le 28 janvier. La ville mythique est encerclée de chars et de militaires français et maliens.

À l'intérieur, des bâtiments effondrés : lycées, facultés, gendarmeries, hôtels... Les djihadistes en avaient fait leurs bases. Ces bâtiments ont été rasés par les frappes aériennes lors de l’opération Serval.

Des destructions encore, cette fois commises par les terroristes pendant leur occupation : les mausolées, les manuscrits, les moteurs des barges qui faisaient passer sur le fleuve Niger voyageurs et véhicules arrivant du désert… Les réseaux électriques et les arrivées d’eau ont aussi été sabotés. Dans les quartiers chanceux, l'électricité marche de 18 heures à 23 heures. Et l'eau, quand elle veut…

Les stations de télévisions sont détruites, les paraboles arrachées. Il ne reste plus qu'une radio. Toutes les autres ont été fermées par les djihadistes. Ses jeunes propriétaires ont été pris en otage par les islamistes armés et avaient pour ordre de diffuser les chants coraniques qu'ils leur apportaient sur clef USB, à la place du rap et des musiques locales habituelles.

Nous avons assisté au premier jour de rentrée scolaire. Une reprise plus symbolique que réelle. Tous les établissements ont fermé sous l'occupation. Les enfants, plein de joie, dépoussiéraient avec cœur leurs salles de cours et ouvraient les volets, fermés depuis près de dix mois. Les militaires maliens ont fait le tour des salles de classe : "Faites attention aux mines et aux armes ! Ne jouez pas avec des objets que vous ne connaissez pas !"

L'instituteur, qui organisait des cours clandestins à l'arrière de sa maison, a choisi de faire une leçon improvisée sur l'union du pays. À la question : "Qui divise le Mali ?" Les élèves répondent en chœur : " Le MNLA ! Ansar Dine ! Les Arabes !"

Les Arabes. L’un des plus lourds problèmes de Tombouctou aujourd’hui, avec les Touareg. La population, petits et grands, armée malienne comprise, les associe aux oppresseurs d’hier. Résultat : leurs commerces ont été pillés, même si la majorité a fui la ville. Les Touareg étaient près de la moitié de la population, les arabes 15 %.

Lorsque nous étions à Tombouctou, il ne restait que trois familles d'Arabes. Nous les avons suivies dans leur quotidien. Et puis un matin, elles ont disparu, embarquées par des hommes en tenue de soldats maliens à bord de véhicules militaires. C'est cette histoire que nous racontons dans ce reportage.



Un grand reportage d’Alexandra Renard, Eve Irvine et Chady Chlela

 

Par Alexandra RENARD

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/12/2014 Argentine

Argentine : le bilan Kirchner

La présidente argentine est adulée ou détestée. Celle qu’on surnomme "la nouvelle Eva Perón" ne laisse pas indifférent. En 2007, Cristina Kirchner succédait à son mari à la...

En savoir plus

10/02/2014 Cameroun

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En Centrafrique, malgré la présence des militaires français venus en appui de la mission des Nations unies, sous la houlette de l'Union africaine, la situation reste tendue. Des...

En savoir plus

12/12/2014 Chine

Chine : "Africatown" à Canton

Avec 12 millions d’habitants, Canton, dans le sud de la Chine est la troisième ville la plus peuplée du pays, après Shanghai et Pékin. Depuis l'ouverture économique, il y a de...

En savoir plus

05/12/2014 Juifs

Les juifs français ont-ils raison d’avoir peur ?

"Pour la première fois depuis 70 ans, la France est devenue un pays d’émigration juive." Tel est le constat amer que dresse Joël Mergui, président du Consistoire central...

En savoir plus

28/11/2014 Liban

Liban : Chebaa au cœur de la poudrière

Chebaa, petit village sunnite du Sud-Liban, est situé au cœur du fief du Hezbollah, mais aussi au carrefour entre Israël et la Syrie. À l’heure où la guerre fait rage dans cette...

En savoir plus