Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

REPORTERS

Dans l'enfer des prisons secrètes de la CIA

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La guerre spectacle" au Proche-Orient

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Montebourg veut s'attaquer aux professions règlementées

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

Nos grands reporters et nos correspondants aux quatre coins du globe vous proposent des reportages long format. Ils viennent ensuite les décrypter en plateau. Le samedi, à 20h40.

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 07/03/2013

Mali : Tombouctou, ombre et lumière

Tombouctou, au nord-ouest du Mali, a été occupée par les islamistes pendant près d'un an. Fin janvier, elle a été reprise par les forces franco-maliennes. Depuis, les habitants goûtent de nouveau à la liberté. Mais les communautés arabes et touareg sont accusées de complicité avec les fondamentalistes et sont victimes d’actes de représailles.

Nous sommes arrivés à Tombouctou le 9 février, deux semaines après la libération de la ville, le 28 janvier. La ville mythique est encerclée de chars et de militaires français et maliens.

À l'intérieur, des bâtiments effondrés : lycées, facultés, gendarmeries, hôtels... Les djihadistes en avaient fait leurs bases. Ces bâtiments ont été rasés par les frappes aériennes lors de l’opération Serval.

Des destructions encore, cette fois commises par les terroristes pendant leur occupation : les mausolées, les manuscrits, les moteurs des barges qui faisaient passer sur le fleuve Niger voyageurs et véhicules arrivant du désert… Les réseaux électriques et les arrivées d’eau ont aussi été sabotés. Dans les quartiers chanceux, l'électricité marche de 18 heures à 23 heures. Et l'eau, quand elle veut…

Les stations de télévisions sont détruites, les paraboles arrachées. Il ne reste plus qu'une radio. Toutes les autres ont été fermées par les djihadistes. Ses jeunes propriétaires ont été pris en otage par les islamistes armés et avaient pour ordre de diffuser les chants coraniques qu'ils leur apportaient sur clef USB, à la place du rap et des musiques locales habituelles.

Nous avons assisté au premier jour de rentrée scolaire. Une reprise plus symbolique que réelle. Tous les établissements ont fermé sous l'occupation. Les enfants, plein de joie, dépoussiéraient avec cœur leurs salles de cours et ouvraient les volets, fermés depuis près de dix mois. Les militaires maliens ont fait le tour des salles de classe : "Faites attention aux mines et aux armes ! Ne jouez pas avec des objets que vous ne connaissez pas !"

L'instituteur, qui organisait des cours clandestins à l'arrière de sa maison, a choisi de faire une leçon improvisée sur l'union du pays. À la question : "Qui divise le Mali ?" Les élèves répondent en chœur : " Le MNLA ! Ansar Dine ! Les Arabes !"

Les Arabes. L’un des plus lourds problèmes de Tombouctou aujourd’hui, avec les Touareg. La population, petits et grands, armée malienne comprise, les associe aux oppresseurs d’hier. Résultat : leurs commerces ont été pillés, même si la majorité a fui la ville. Les Touareg étaient près de la moitié de la population, les arabes 15 %.

Lorsque nous étions à Tombouctou, il ne restait que trois familles d'Arabes. Nous les avons suivies dans leur quotidien. Et puis un matin, elles ont disparu, embarquées par des hommes en tenue de soldats maliens à bord de véhicules militaires. C'est cette histoire que nous racontons dans ce reportage.



Un grand reportage d’Alexandra Renard, Eve Irvine et Chady Chlela

 

Par Alexandra RENARD

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

11/07/2014 Italie

Dans l'enfer des prisons secrètes de la CIA

Le monde a changé après les attentats du 11-Septembre. La "guerre contre le terrorisme" qui s'en est suivi a broyé des vies, comme celle de l’Italien d'origine marocaine Abou...

En savoir plus

04/07/2014 Santé

Italie : Naples, terre malade

Boues industrielles, ordures en tout genre et même déchets nucléaires... Pendant des années, le crime organisé a déversé des millions de tonnes de déchets toxiques dans la...

En savoir plus

27/06/2014 Chômage

Les indignés du Sénégal

Chômage, népotisme et corruption... Pour ces jeunes Sénégalais, la candidature d’Abdoulaye Wade à un 3ème mandat présidentiel fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Des...

En savoir plus

20/06/2014 Réfugiés syriens

Le difficile retour des Arméniens de Syrie sur la terre de leurs ancêtres

Avec la guerre, des milliers d’Arméniens installés en Syrie depuis plusieurs générations, principalement à Alep, se sont réfugiés en Arménie. Mais pour nombre d’entre eux,...

En savoir plus

13/06/2014 Favelas

Ribeirao Preto, le "Monaco brésilien"

Pendant la Coupe du monde, les joueurs de l'équipe de France résident à Ribeirão Preto, à 320 kilomètres de São Paulo, dans le sud-est du Brésil. Cette ville méconnue du grand...

En savoir plus