Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

Economie

Vingt-deux choses à savoir sur les drones selon Al-Qaïda

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 22/02/2013

Un document, rédigé en 2011 par l'un des dirigeants d’Al-Qaïda à l'intention de ses membres, a été découvert à Tombouctou, au Mali. Il présente une liste de 22 conseils et astuces pour échapper aux drones de combat.

La photocopie se trouvait dans un bâtiment abandonné de Tombouctou, au Mali. Le document, laissé par des islamistes fuyant l'armée française, et récupéré par un journaliste de l’agence de presse américaine Associated Press, est une liste, écrite en arabe, de 22 conseils prodigués aux djihadistes du monde entier pour échapper à la vigilance et aux frappes aériennes de drones militaires.

Rédigé en 2011 par Abdallah Ben Mohammed, nom de guerre de l’un des dirigeants d’Al-Qaïda au Yemen, ce guide de survie pour terroristes n’avait, jusqu’alors, jamais été traduit en anglais. Il a été authentifié par Mathieu Guidère, islamologue à l’Université de Toulouse.

Ces conseils sont publiés régulièrement sur des sites internet proches de la mouvance d’Al-Qaïda. Mathieu Guidère a pu en retrouver quelques-uns sur la Toile après les frappes de drones qui ont tué le célèbre prédicateur islamiste Anwar al-Awlaki en septembre 2011 et le numéro 2 d’Al-Qaïda Abou Yahya al-Libi au Pakistan en juin 2012.

Les arbres de Ben Laden

Cette liste est à la fois un guide d’achat de matériels russes et de mesures à prendre pour échapper aux drones de combat. Les conseils numéro 1 et 2 font ainsi référence à des solutions informatiques russes permettant de pirater à distance ces avions sans pilote ou brouiller leurs fréquences. Abdallah Ben Mohammed précise même le prix d’un de ces programmes (plus de 2 000 dollars) et affirme qu’il faut avoir des “compétences en informatique pour s’en servir”.

Le reste relève davantage du "système D". Les terroristes sont ainsi priés d’utiliser des “morceaux de vitre sur les voitures et les toits afin de refléchir le soleil” pour compliquer la surveillance du ciel (conseil numéro 3). Il leur est également suggéré de créer de faux attroupements en utilisant des poupées et des mannequins (conseil numéro 18).

Ou alors de se mettre à l’abri d’arbres épais - précaution qu'aurait proposée en personne le défunt leader du réseau terroriste, Oussama Ben Laden. Dans un courrier, ce dernier appelait  "ses frères" d’Al-Qaïda au Maghreb à "planter des arbres qui donneront aux moudjahidins la liberté de se mouvoir à l’abri de la vigilance des avions espions".

Une méthode qui a d’ailleurs été utilisée, rappelle AP, par les rebelles au Mali. Un enseignant raconte que les islamistes avaient choisi sa “maison parce que d’après eux elle était entourée de beaucoup d’arbres”, rapporte l’agence de presse américaine.

“Loin d’être idiots”

Peu anecdotique, “cette preuve de la communication entre les différentes branches de ce réseau terroriste montre qu’il n’y a pas d’isolement des cellules de combattants comme on a pu le penser par le passé”, affirme Bruce Riedel, le directeur du Intelligence project (programme de recherche sur le renseignement) au think tank américain Brookings Institute.

La découverte du document prouve aussi qu’Al-Qaïda “réflechit depuis longtemps à la problématique des drones”, remarque l’universitaire français Mathieu Guidère. Établir un tel guide ne se fait pas du jour au lendemain.

Si la première utilisation d’un drone militaire dans la lutte contre Al-Qaïda remonte à novembre 2002, les États-Unis n’y ont recours massivement, dans leur guerre contre le terrorisme, que depuis 2009.

Pour le colonel de l’armée de l’air américaine Cedric Leighton, les conseils prodigués “sont loin d’être idiots”. S’ils ne sont pas parfaits, ils permettent souvent “de gagner du temps, ce qui peut être très important”. La liste prouve surtout, d’après lui, la nécessité de se doter de drones militaires les plus sophistiqués afin de déjouer les tactiques du camp adverse.

Première publication : 22/02/2013

  • ARCHITECTURE

    Un Américain veut bâtir Shura City, une ville anti-drones

    En savoir plus

  • ETATS-UNIS

    Ces drones "tueurs" qui commencent à faire désordre aux États-Unis

    En savoir plus

  • NATIONS UNIES

    L'ONU ouvre une enquête sur les frappes de drones

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)