Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : les enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Afrique

Inquiétude dans les rues de Yaoundé sur le sort des sept Français enlevés

Vidéo par Willy BRACCIANO , Jonathan WALSH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/02/2013

Quatre jours après l’enlèvement des sept Français dans le nord du Cameroun, la population de Yaoundé est dans l’attente de nouvelles des otages. Reportage.

Depuis le rapt des sept Français dans le nord du Cameroun, mardi 18 février, l’inquiétude est palpable dans les rues de la capitale Yaoundé.

"Nous sommes très émus par ce qui est arrivé. L'ensemble des Camerounais espèrent que les otages soient libérés très rapidement, et nous avons tous espoir qu'ils le soient dans les heures, dans les jours qui viennent," confie à FRANCE 24 un habitant du quartier résidentiel Bastos, très prisé des expatriés, où vivait la famille kidnappée.

Pour Solange, vendeuse de rue qui comptait les otages parmi ses clients, l’émotion est vive : "Que ces gens [les ravisseurs, ndlr] aient pitié de ces enfants. Ce qui me touche au plus au point, c’est que ce sont des innocents."

Les inquiétudes demeurent dans la "zone rouge"

"On aurait pu être dans leur situation"

Du côté des Français présents sur place, l’enlèvement de mardi soulève un problème de sécurité dans le pays. "On aurait très bien pu être dans leur situation. En tant que touriste dans le nord, on peut se faire prendre en otage sans raison," explique Verane, une volontaire française, à la sortie d’une agence immobilière spécialisée dans les locations pour expatriés. "C'est un peu angoissant au niveau de la sécurité au nord." Cette région a été classée en "zone rouge" depuis l’enlèvement.

Les sept otages français seraient détenus par leurs ravisseurs en deux groupes dans le nord-est du Nigeria. Depuis jeudi, les forces nigérianes ont engagé une "vaste chasse à l’homme" et concentrent leurs recherches dans le secteur frontalier avec le Cameroun. Selon une source sécuritaire nigériane, les otages n'ont pas encore été localisés.

Les Français dans le nord du Cameroun appelés à se mettre à l’abri

Première publication : 23/02/2013

  • CAMEROUN

    François Hollande : "Nous tentons de localiser les sept otages français"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Enlèvement au Cameroun : des militaires français envoyés sur place

    En savoir plus

  • CAMEROUN-FRANCE

    Famille enlevée au Cameroun : qui sont les Moulin-Fournier ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)