Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

FRANCE

Quand les César moquent Gérard Depardieu

© AFP

Texte par Charlotte OBERTI

Dernière modification : 23/02/2013

Lors de la 38e édition des César organisée vendredi, le président de la cérémonie Jamel Debbouze et Antoine de Caunes ont pris pour cible dans un sketch Gérard Depardieu, exilé en Russie.

Le citoyen russe le plus célèbre du cinéma français était présent dans tous les esprits. Le président de la cérémonie des César Jamel Debbouze a taclé à distance Gérard Depardieu, un de ses anciens partenaires de tournage, lors de la remise des prestigieuses statuettes, vendredi 22 février.

Se mettant dans la peau d’un président, l’humoriste français a dressé les grandes lignes de son gouvernement fictif et nommé Gérard Depardieu "ministre des Affaires étrangères et du Tourisme", une référence à la décision de l'acteur de s'exiler fiscalement en Belgique, avant de prendre la nationalité russe.

Dans un film parodique diffusé en début de soirée, Antoine de Caunes, le maître de cérémonie, a également fait référence à la polémique sur la taxe à 75 % pour les hauts revenus, raison qui aurait animé le départ de Gérard Depardieu à l'étranger. Dans la vidéo inspirée par une séquence du film original sur les deux plus célèbres Gaulois, Antoine de Caunes interpelle Astérix (Edouard Baer) et Obélix (Gérard Depardieu) : "Vous savez qu’on a changé de président ? D’ailleurs le nouveau il veut taxer à 75 %", "Quoi, qu’est-ce que tu as dit là ?" répond instantanément Gérard Depardieu, l'air choqué. Une version accueillie par les rires du public du Théâtre du Châtelet.

"Les César c’est très bien mais là, je suis dans un autre cinéma"

Gérard Depardieu invité pour l'inauguration d'un cinéma à Moscou

À plusieurs milliers de kilomètres du rassemblement mondain parisien, Gérard Depardieu, lui, était l’invité d’une autre soirée, organisée pour l’inauguration d’une salle de cinéma, à Moscou. Accueilli en grande pompe, le nouveau citoyen russe a clamé son amour pour son pays d'adoption, ses femmes, sa littérature et a qualifié le président Vladimir Poutine de "bâtisseur" de la nouvelle Russie.

"Il y a plein de caméras françaises qui n’attendent qu’une chose c’est que je dise des conneries", a-t-il tempêté, une fois son discours terminé, alors que des journalistes français venaient le solliciter. "Je n’ai rien à dire (…) Les César, c’est très bien mais là, je suis dans un autre cinéma," a poursuivi, en guise de fin de non recevoir, le lauréat du César du meilleur acteur 1991 pour son rôle dans "Cyrano de Bergerac".

Gérar Depardieu a été officiellement enregistré samedi comme résident de la région russe de Mordovie au 1, rue de la Démocratie à Saransk, située à 650 km à l'est de Moscou.

 



 

Première publication : 23/02/2013

  • FRANCE

    Dans la résidence de Poutine, Depardieu reçoit son passeport russe

    En savoir plus

  • CINÉMA

    La France perd Depardieu mais veut rapatrier les tournages de films

    En savoir plus

  • CINÉMA

    "Amour" de Michael Haneke triomphe aux César

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)