Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Des ultras au gardien de but de Liverpool : "Tes enfants méritent de mourir"

En savoir plus

L’invité du jour

Samia Orosemane : "On peut se moquer avec bienveillance et avec amour"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La chute de la monnaie turque s'invite dans la campagne

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"L'Italie cède au diktat de l'Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guy Forget : "C'est une nouvelle version du tournoi de Roland-Garros"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sport : un Forum mondial pour lutter contre le dopage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Égypte : quels défis pour le président réélu Abdel Fattah Al-Sissi ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

Economie

François Hollande promet un équilibre des finances pour 2017

© Rachel Holman

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/02/2013

Confiant dans l'économie française, le président François Hollande a réaffirmé l'objectif du retour à l'équilibre des finances publiques pour 2017. Les prévisions économiques rendues publiques la veille par Bruxelles sont moins optimistes.

Présent samedi au salon de l'Agriculture, le président François Hollande a réaffirmé son objectif de parvenir à l'équilibre des finances publiques à la fin de son quinquennat, en 2017, en dépit des sombres prévisions économiques publiées la veille par la Commission européenne.

"La trajectoire est bien celle d'aboutir à un équilibre de nos finances publiques à la fin du quinquennat", a déclaré le chef de l'État lors d'une conférence de presse au salon de l'Agriculture.

Des efforts mais peut mieux faire

"Les chiffres de la Commission européenne prennent en compte le ralentissement qui s'est produit dans toute l'Europe voire même la récession", a observé le président Hollande, estimant que la France était mieux lotie que d'autres.

"La Commission relève que nous avons fait un effort considérable", a-t-il encore fait valoir.

Dans ses prévisions, la Commission européenne table pour la France sur une croissance de 0,1% cette année et 1,2% l'an prochain, contre 0,8% et 2% escomptés encore récemment par le gouvernement. Le déficit public s'établirait selon Bruxelles à 3,7% du produit intérieur brut (PIB) en 2013, bien au-delà de l'objectif de 3% que s'était fixé Paris.

Avec dépêches

Première publication : 23/02/2013

  • GRÈCE

    François Hollande en Grèce pour prôner une méthode équilibrée

    En savoir plus

  • FRANCE

    La France doit se préparer à plus d'austérité, selon le FMI

    En savoir plus

  • FRANCE

    Taxation à 75 % : bataille de chiffres après la censure du Conseil constitutionnel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)