Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Sans-cravates ou sans-culottes ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#StopDjihadisme

En savoir plus

TECH 24

Alan Turing, le casseur de codes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Timbuktu" et "Saint Laurent" en lice pour le César du meilleur film

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : qui sont les manifestants du mouvement "Pegida"?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

"L'émirat jihadiste" d'une prison libanaise et des enfants en lutte pour leur cours de récré

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Terrorisme : qui est Sajida al-Rishawi ?

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Syriza en Grèce, un test pour l'Europe

En savoir plus

Economie

François Hollande promet un équilibre des finances pour 2017

© Rachel Holman

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/02/2013

Confiant dans l'économie française, le président François Hollande a réaffirmé l'objectif du retour à l'équilibre des finances publiques pour 2017. Les prévisions économiques rendues publiques la veille par Bruxelles sont moins optimistes.

Présent samedi au salon de l'Agriculture, le président François Hollande a réaffirmé son objectif de parvenir à l'équilibre des finances publiques à la fin de son quinquennat, en 2017, en dépit des sombres prévisions économiques publiées la veille par la Commission européenne.

"La trajectoire est bien celle d'aboutir à un équilibre de nos finances publiques à la fin du quinquennat", a déclaré le chef de l'État lors d'une conférence de presse au salon de l'Agriculture.

Des efforts mais peut mieux faire

"Les chiffres de la Commission européenne prennent en compte le ralentissement qui s'est produit dans toute l'Europe voire même la récession", a observé le président Hollande, estimant que la France était mieux lotie que d'autres.

"La Commission relève que nous avons fait un effort considérable", a-t-il encore fait valoir.

Dans ses prévisions, la Commission européenne table pour la France sur une croissance de 0,1% cette année et 1,2% l'an prochain, contre 0,8% et 2% escomptés encore récemment par le gouvernement. Le déficit public s'établirait selon Bruxelles à 3,7% du produit intérieur brut (PIB) en 2013, bien au-delà de l'objectif de 3% que s'était fixé Paris.

Avec dépêches

Première publication : 23/02/2013

  • GRÈCE

    François Hollande en Grèce pour prôner une méthode équilibrée

    En savoir plus

  • FRANCE

    La France doit se préparer à plus d'austérité, selon le FMI

    En savoir plus

  • FRANCE

    Taxation à 75 % : bataille de chiffres après la censure du Conseil constitutionnel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)