Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le golfe de Porto, un paradis entre terre et mer

En savoir plus

Afrique

Paris alerte ses ressortissants contre le risque d'attentat et d'enlèvement

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/02/2013

Le Quai d'Orsay a mis en garde samedi des risques possibles d'attentat ou d'enlèvement qui pèsent sur les Français résidant au Bénin. Le ministère des Affaires étrangères conseille aux ressortissants de veiller à respecter une "vigilance accrue".

La France a mis en garde samedi contre des risques d'attentat ou d'enlèvement au Bénin, et demandé à ses ressortissants d'observer une "vigilance accrue" dans ce pays.

L'engagement de la France au Mali ainsi que celui des pays membres de la Cédéao

De nombreux Français ont écourté leur séjour dans le nord du Cameroun

(Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest) dont fait partie le Bénin, "est susceptible d'avoir des répercussions sur la sécurité des Français résidents ou de passage" dans ce pays, selon le site de conseils aux voyageurs du ministère français des Affaires étrangères.

"Bien que les autorités béninoises se soient engagées à exercer une surveillance particulière sur les lieux exposés, le risque d'enlèvement ou d'attentat existe au Bénin", ajoute-t-il, en déconseillant formellement de se rendre dans la zone nord-est du pays, frontalière avec le Nigeria.

"Il est demandé à tous nos ressortissants d'observer une vigilance accrue et d'adopter une posture de prudence en toutes circonstances", selon le site du ministère.

Une famille de sept Français, trois adultes et quatre enfants, a été enlevée mardi dernier dans l'extrême nord du Cameroun et serait désormais détenue en deux groupes au Nigeria.

Il s'agit du premier enlèvement de Français depuis le début de la guerre lancée par la France le 11 janvier au Mali pour déloger des groupes islamistes armés qui occupaient le nord du pays sahélien.

Environ 3.360 soldats de la Cédéao sont également déployés au Mali, dans le cadre de la Misma (force ouest-africaine) autorisée par le Conseil de sécurité de l'ONU pour sécuriser le territoire et appuyer l'armée malienne.

Le Bénin doit participer à la Misma à hauteur de quelque 650 hommes.

Quinze Français sont actuellement détenus en otages en Afrique.

AFP

Première publication : 23/02/2013

  • CAMEROUN

    La recherche des otages français se poursuit au Nigeria

    En savoir plus

  • CAMEROUN - REPORTAGE

    Inquiétude dans les rues de Yaoundé sur le sort des sept Français enlevés

    En savoir plus

  • BÉNIN

    L'opposition conteste la réélection du président Boni Yayi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)