Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Christine Salem, la voix du Maloya

En savoir plus

FOCUS

Dans les coulisses du spectacle chorégraphique du 14 juillet

En savoir plus

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Disparition de Nadine Gordimer, l'écrivaine nobelisée et anti-apartheid

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • Tour de France : victime d'une chute, Alberto Contador abandonne

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : "Il n'est jamais trop tard pour rétablir l'histoire"

    En savoir plus

  • Vidéo : À Bamako, on préserve la mémoire des soldats maliens de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne progresse vers Lougansk

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Vidéo : le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • François Hollande promet des réformes urgentes et des baisses d'impôts

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Vidéo : hommage au dernier tirailleur sénégalais de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Vidéo : le champ de bataille des Dardanelles, un lieu de pèlerinage en Turquie

    En savoir plus

SPORT

Tournoi des VI nations : le XV de France battu pour la troisième fois

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/02/2013

Après deux défaites concédées face aux Italiens et aux Gallois dans le Tournoi des VI nations 2013, l’équipe de France a essuyé samedi un nouvel échec face à l'Angleterre, en s'inclinant 23 à 13, sur la pelouse de Twickenham.

Grâce un essai d'anthologie de Wesley Fofana, la France a rivalisé avec l'Angleterre mais s'est inclinée 23-13 samedi à Twickenham et la laisse continuer sa course vers son premier Grand Chelem depuis dix ans dans le Tournoi des Six Nations.

Un petit accrochage au coup de sifflet final a matérialisé la tension d'un "crunch" qui semblait déséquilibré avant le coup d'envoi mais a cherché son vainqueur pendant une heure.

L'équipe anglaise était lancée sur une série de trois victoires, contre les All Blacks en novembre puis l'Ecosse et l'Irlande. Le XV de France avait été déstabilisé par deux
défaites dans ses premiers matches du Tournoi contre l'Italie et le Pays de Galles.

Le match a finalement valu par son intensité, l'engagement des deux équipes, quelques beaux gestes et surtout un vrai suspense mais il laisse la France confrontée à des insuffisances et un doute de plus en plus grands.

Déjouant tous les pronostics, les Français ont pourtant mené à la mi-temps 10-9.

Ils n'avaient que quatre points de retard à l'heure de jeu et les Anglais ne se sont mis à l'abri des sept points d'un essai transformé qu'à moins de quatre minutes de la fin du
match.

Le XV de France peut en outre se targuer d'avoir réussi l'exploit du match. Il a été l'oeuvre de Wesley Fofana à la demi-heure de jeu alors que le score était de 6-3 pour
l'Angleterre.

Le trois-quart centre, heureux de retrouver son poste de prédilection après avoir été exilé à l'aile pendant plusieurs matches, a hérité du ballon dans les 30 mètres français.

Fofana s'est d'abord joué de Courtney Lawes, deuxième ligne déplacé en troisième ligne pour la vigueur de ses plaquages.

Il a ensuite dévalé le terrain sur 60 mètres en effaçant au fil de changements de pied, de raffûts et de pas de l'oie cinq autres tentatives de plaquage pour marquer le premier essai du match.

Du "n'importe quoi"

Avec la transformation de Morgan Parra, la France s'est emparé du score pour mener 10-6.

Elle a conservé l'avantage jusqu'à la mi-temps, ce qui était déjà une surprise même si c'était d'un seul point, 10-9. Elle aurait pu en outre creuser l'écart juste avant et juste après la pause mais Morgan Parra a raté les deux pénalités.

"Je pense qu'on a fait une bonne première mi-temps et on les a fait douter et puis en milieu de deuxième période on repart dans le n'importe quoi et on commence à douter", a déclaré Wesley Fofana au coup de sifflet final.

"Ils ont su mettre la main sur le ballon et nous, on a fait beaucoup trop de fautes. C'est vraiment dommage parce qu'il y avait la place aujourd'hui", a jugé le capitaine Thierry
Dusautoir.

Peu à peu, le rouleau compresseur anglais s'est mis en marche. Un essai casquette de Manu Tuilagi a effacé l'exploit personnel de Fofana à la 54e minute.

Tout est parti d'une mêlée avec introduction française, suivie d'un bras cassé et d'une chandelle de l'ouvreur Owen Farrell pourtant mal inspiré tout le match.

Les Français ont mal contrôlé le ballon, Tuilagi a surgi pour filer à l'essai à l'anglaise et fêter sa première titularisation dans le Tournoi.

Avec une pénalité de Farrell à la 48e minute l'Angleterre venait de marquer huit points en six minutes et menait 17-10. Les nombreux remplacements effectués par Philippe Saint-André ont retardé mais n'ont pu empêcher sa marche inexorable vers la victoire.

La menace de la cuillère de bois, la première depuis 1957, devient de plus en plus grande pour le XV de France qui ira affronter l'Irlande, dans deux semaines, puis recevra l'Ecosse.

L'Angleterre devra battre l'Italie à Twickenham puis aller gagner au Pays de Galles pour s'assurer du Grand Chelem.

Reuters

Première publication : 23/02/2013

  • RUGBY

    Tournoi des VI nations : l’heure du rachat pour le XV de France

    En savoir plus

  • RUGBY

    Tournoi des VI nations : deuxième victoire de l'Angleterre en Irlande

    En savoir plus

  • RUGBY

    Tournoi des VI nations : le XV de France s'incline face aux Gallois

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)