Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

FRANCE

Polémique après une blague de François Hollande sur Nicolas Sarkozy

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/02/2013

À l'occasion de son premier Salon de l'Agriculture en tant que président, François Hollande a laissé filer une plaisanterie sur son prédécesseur qui n'est pas du goût de l'UMP. Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, il s'agit d'un "dérapage".

À l’UMP, la blague n’a pas fait rire. La petite phrase de François Hollande sur son prédécesseur Nicolas Sarkozy prononcée samedi 23 février au Salon de l’Agriculture a été diversement appréciée.

S’adressant à un jeune visiteur expliquant qu’il n’avait jamais vu Nicolas Sarkozy en chair et en os, l’actuel président lui a répondu avec ironie, "Ah ben, tu ne le verras plus !" Si la plaisanterie a fait rire le cortège présidentiel, les anciens ministres de Sarkozy n’ont pas manqué de réagir.

"C'est une mauvaise blague, donc c'est un dérapage"

L'ancienne porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, y a vu sur Europe 1 un "dérapage" du chef de l'État. L'ancienne porte-parole du candidat UMP à la présidentielle de 2012 a ainsi estimé que François Hollande avait insulté les "millions de Français" qui ont voté pour Nicolas Sarkozy. "C'est une mauvaise blague, donc c'est un dérapage. Ça n'a pas sa place dans la bouche d'un président de la République", a-t-elle déclaré. "Il y a une tradition de la Ve République; une fois que le président de la République est élu, il est entièrement consacré à sa fonction", et ne "rejoue pas le match" de l'élection, a-t-elle expliqué. "Manifestement François Hollande n'y arrive pas" et il est "obsédé" par son prédécesseur à l'Élysée, selon NKM.

L'ancien ministre de l'Éducation, Luc Chatel, a dénoncé sur Radio J de la "petitesse" et du "mépris". "François Hollande ne fait plus rire les Français et derrière "Monsieur Petites-Blagues" se cache beaucoup de petitesse vis-à-vis de son prédécesseur et beaucoup de mépris vis-à-vis des Français [...] qui ont voté pour lui", a renchéri Luc Chatel. L'ex-ministre de l'Éducation nationale a fait valoir que les Français n'avaient pas élu un "chansonnier" mais quelqu'un qui puisse les sortir de la crise. "Donc, de grâce, Monsieur Hollande, soyez à la hauteur de vos fonctions", a-t-il conclu.

Nicolas Sarkozy avait pour sa part défrayé la chronique lors de sa première visite de chef de l'Etat au Salon de l'Agriculture en lançant "Casse-toi, pauv'con" à un visiteur qui refusait de lui serrer la main - une petite phrase qui avait également été surprise par une chaîne de télévision.

Avec dépêches

Première publication : 24/02/2013

  • FINANCES

    François Hollande promet un équilibre des finances pour 2017

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Nicolas Sarkozy aurait "envie" de se représenter en 2017, info ou intox ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Nicolas Sarkozy de retour en 2017 ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)