Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de se servir du drame de Sivens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le choc de simplification ne doit pas être contredit par un choc de complexification"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Ouagadougou en pleine crise, Jérusalem sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Gaz russe : un accord enfin trouvé entre la Russie, l'Ukraine et l'UE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Journée insurrectionnelle au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : quelle transition possible ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

SPORT

Beckham, l'attraction du choc PSG-OM

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/02/2013

Trois semaines après son arrivée à Paris, la star David Beckham va porter pour la première fois le maillot du PSG dimanche à l'occasion du Clasico face à Marseille. Un duel au sommet entre le leader et le 3e du championnat.

Le timing est parfait. La star anglaise David Beckham va, selon toute vraisemblance, faire ses grands débuts en Ligue 1 dimanche 24 février sur la pelouse du Parc des Princes à Paris à l'occasion du choc PSG-OM. Un match qui, classement et rivalité obligent, offre au club parisien une exposition maximale pour les débuts du "Spice Boy". Les propriétaires qataris du club parisien ne pouvaient rêver mieux ! Cerise sur le gâteau, ils ont convié "Il Fenomeno" Ronaldo à venir donner le coup d'envoi fictif d'une rencontre qui restera à coup sûr dans l'histoire de la Ligue 1.

Réaction attendue après la défaite à Sochaux

David Beckham, qui aura 38 ans le 2 mai prochain, va donc devenir le 400e joueur à évoluer sous les couleurs parisiennes. Mais, malgré une infirmerie qui reste bien remplie (Thiago Silva, Thiago Motta et Sakho sont forfaits), Carlo Ancelotti ne prendra aucun risque avec "Beck" qui n'a plus joué depuis le 1er décembre et la finale de la MLS américaine remportée avec les Los Angeles Galaxy.

Le business-plan parisien a beau recommander la présence de l'Anglais sur la pelouse, le technicien italien a surtout des impératifs sportifs beaucoup plus terre-à-terre. Le revers à Sochaux (3-2) le week-end dernier a, en effet, réduit à trois points l'avance du PSG sur son dauphin lyonnais, qui recevra Lorient dimanche.

Si le camouflet subi dans le Doubs pouvait être mis sur le compte d'un manque de motivation après la démonstration en Ligue des champions à Valence (2-1, le 12 février), un nouveau faux-pas, qui plus est contre l'ennemi marseillais, ferait cette fois désordre pour une équipe taillée à coups de millions pour écraser le championnat.

Ancelotti espère donc secrètement que la réception de l'OM sonnera l'heure du réveil pour Ibrahimovic, en mode mineur depuis le début de la phase retour (3 buts dont un sur penalty en 6 matches de championnat). L'attaquant suédois avait éclaboussé de son talent l'opposition au Vélodrome, le 7 octobre, avec un doublé spectaculaire (2-2) et voudra sans doute frapper de nouveau un grand coup pour ramener à lui un peu de la lumière accaparée par Beckham.

Lucas sera également particulièrement attendu. Après son festival à Valence, le prodige brésilien a dû soigner des douleurs à une cheville mais il est apte pour son premier Classique.

Le "football populaire" défie la capitale

De quoi faire trembler des Marseillais qui se cramponnent comme ils peuvent parmi le trio de tête (3e à 5 points de Paris) malgré un début d'année assez morose (2 succès en 6 matches) et vont arriver à Paris sans certitudes sur leur jeu. Quand bien même ils restent sur trois défaites d'affilée au Parc des Princes, la dernière en Coupe de la Ligue (2-0) fin octobre, les Olympiens n'entendent pas pour autant aborder en victimes ce choc.

"C'est un match très fort, particulier, il ne faudra pas repartir avec des regrets. On a envie de tenir la dragée haute à cette équipe qui est comme un épouvantail dans la Ligue 1", a déclaré à la presse l'entraîneur de l'OM, Elie Baup. "En terme de motivation, on en parle tellement depuis longtemps, c'est dans toutes les têtes, il n'y a pas besoin d'en rajouter."

"C'est le premier contre le troisième, cela situe le niveau du match. Il reste un évènement fort de la saison", a ajouté Elie Baup. "Il y a toujours cette particularité de notre club qui va défier la capitale, le club en ce moment qui a le plus de moyens en termes de potentiel de joueurs et de moyens financiers. Nous, on est dans un football d'équipe, que je qualifierai de football populaire, qui nous va bien. Il y a un défi à travers tout ça."

Elie Baup doit en outre composer avec plusieurs absences de poids (blessures de Cheyrou et Amalfitano, suspension de Jordan Ayew). L'entraîneur de l'OM peut toutefois compter sur la hargne légendaire de Joey Barton, qui va lui aussi connaître son premier PSG-OM et a déjà ouvert les hostilités avec son illustre compatriote Beckham.

"Beckham est une grande star hors du terrain, mais sur le terrain, pour être honnête, ce n'est pas une grande inquiétude. Il fait beaucoup moins peur que quand il jouait en Premier League. Ce serait naïf de se concentrer sur David Beckham", a estimé le volcanique et rugueux milieu de terrain. Le Classique est lancé !

Avec dépêches

Première publication : 24/02/2013

COMMENTAIRE(S)