Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Barrage de Sivens : après le drame, l'instrumentalisation politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fondation Louis Vuitton : montez à bord du navire de Frank Gehry !

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un soldat français tué , 2 autres blessés dans le nord du Mali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sofia Amara, auteur d'"Infiltrée dans l'enfer syrien"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : bras de fer pour le Sénat

En savoir plus

SUR LE NET

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Fraude fiscale : 80 pays s'engagent contre le secret bancaire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La rançon de la gloire"

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 2)

En savoir plus

Moyen-orient

Israël demande à l'Autorité palestinienne d'endiguer les manifestations en Cisjordanie

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/02/2013

Israël a appelé dimanche l'Autorité palestinienne à apaiser les manifestations en Cisjordanie suite à la mort d'un détenu palestinien. Parallèlement, environ 4 500 Palestiniens emprisonnés en Israël observent une grève de la faim.

Israël a exigé dimanche que l'Autorité palestinienne maintienne le calme en Cisjordanie, où des manifestations de solidarité avec les milliers de Palestiniens détenus par l'Etat hébreu ont de nouveau dégénéré en heurts, après la mort samedi d'un prisonnier.

Dans le même temps, la quasi-totalité des 4.500 détenus palestiniens en Israël ont observé une journée de grève de la faim pour protester contre le décès en détention d'Arafat Jaradat, un Palestinien de 30 ans arrêté le 18 février, a affirmé à l'AFP le porte-parole des services pénitentiaires israéliens, Sivan Weizman.

Selon les autorités israéliennes, le décès est dû à "un malaise", mais le ministre palestinien des Prisonniers, Issa Qaraqaë, a affirmé dimanche que le jeune Palestinien était mort à la suite de "tortures" et a accusé Israël de l'avoir tué.

Face aux récents affrontements, "Israël a transmis une demande sans équivoque à l'Autorité palestinienne de calmer le territoire" de Cisjordanie occupée, par la voie de son émissaire Yitzhak Molcho, a annoncé le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué.

Malgré cet appel, de nouveaux heurts ont opposé dimanche les forces de sécurité israéliennes à des Palestiniens, mobilisés en soutien avec les détenus palestiniens en Israël, dont 4 sont en grève de la faim par intermittence depuis plusieurs mois et 7 plus récemment.

Selon des sources médicales, trois Palestiniens ont été blessés par balles lors d'une manifestation aux alentours de la prison militaire d'Ofer, près de Ramallah, et l'un d'eux, touché à la poitrine, se trouvait dans un état grave.

Des correspondants de l'AFP ont fait état de heurts également dans les secteurs d'Hébron, de Naplouse et de Jenine.

A Hébron, 200 Palestiniens ont jeté des pierres, des cocktails Molotov et des pneus incendiés sur les forces de sécurité, selon une porte-parole de l'armée israélienne.

"tortures"


L'armée a riposté en faisant usage de "moyens anti-émeutes", a précisé sa porte-parole, en ajoutant qu'un soldat avait été légèrement blessé par une pierre à Hébron.

Des marches de solidarité ont également eu lieu dans la bande de Gaza.

"Afin que le non-paiement des taxes qu'Israël collecte pour les Palestiniens ne serve pas d'excuse à l'Autorité palestinienne pour ne pas calmer le territoire, M. Netanyahu a donné des consignes pour le transfert des fonds de janvier", a précisé son bureau.

Le transfert des taxes avait été interrompu en décembre, après l'accession de la Palestine au statut d'Etat observateur à l'ONU. Mais en janvier, Israël avait déjà débloqué 100 millions de dollars de différentes taxes douanières et impôts qu'il prélève pour le compte de l'Autorité palestinienne.

Parallèlement, le corps de Jaradat a été autopsié dimanche au Centre national médico-légal d'Israël, puis transféré vers un hôpital d'Hébron dans la soirée, avant des funérailles prévues lundi.

Jaradat a été "victime d'un malaise" samedi après le déjeuner et est décédé dans la prison de Megiddo (nord d'Israël), selon le Shin Bet, le service de la sécurité intérieure israélien qui l'interrogeait.

Ce père de deux enfants avait été arrêté le 18 février à la suite de heurts près de la colonie de Kiryat Arba, à proximité d'Hébron. Selon des Palestiniens, il faisait partie des brigades des martyrs d'Al-Aqsa, groupe armé issu du Fatah.

Après l'autopsie, M. Qaraqaë a évoqué des traces de "tortures". Les résultats de l'examen "prouvent qu'Israël l'a assassiné", a-t-il affirmé.

AFP

Première publication : 24/02/2013

  • ISRAËL

    Netanyahou charge Tzipi Livni de négocier la paix avec les Palestiniens

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Le conflit israélo-palestinien s'invite aux Oscars

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Les Palestiniens sceptiques après les législatives israéliennes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)