Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations prévues en Égypte

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

Economie

Cahuzac affirme qu'il faudra trouver 6 milliards d'euros supplémentaires en 2014

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/02/2013

Le ministre français délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, a affirmé, lundi, que l'État devait trouver 6 milliards d'euros de recettes supplémentaires en 2014 afin d'assurer la "stabilité fiscale" française.

Nouveaux impôts ? Nouvelles coupes dans les budgets de l'État ? Jérôme Cahuzac n'a pas précisé comment il comptait y arriver, mais le ministre français délégué au Budget a affirmé lundi 25 février qu'en 2014, la France devra trouver 6 milliards d'euros de recettes en plus. Une nécessité, selon lui, pour "assurer la stabilité fiscale" du pays.

Une annonce, faite sur les ondes de la radio Europe 1, qui fait suite à la révision à la baisse des perspectives de croissance hexagonale. La France ne devrait, en 2013, pas atteindre son objectif de 0,8% de croissance du PIB mais vise désormais plutôt autour de 0,2% ou 0,3%.

En 2013, une série d'impôts exceptionnels doit permettre à l'État d'engranger entre 5 et 6 milliards d'euros supplémentaires. Mais, l'année suivante, ces prélévements obligatoires ponctuels ne seront pas reconduits et "la situation budgétaire de la France ne nous permet malheureusement pas de nous priver de 6 milliards d'euros de recettes", a confirmé Jérôme Cahuzac.

"Économies inévitables"

Le ministre a, en revanche, esquivé les questions sur la façon dont le gouvernement envisageait de trouver ces recettes, soulignant que les "prélèvements obligatoires sont déjà trés élevés en France".

"Des économies dans la dépense publique sont inévitables, nous avons commencé à en faire, nous continuerons à en faire, non seulement au sein du budget de l'Etat mais au sein des opérateurs, au sein des différentes politiques publiques. (...) Tout ceci a commencé à être évalué et il faut dégager des économies à la suite de ces évaluations", a-t-il relevé, appelant à ne pas confondre les deux sujets.

Par ailleurs, la ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso a évoqué la semaine dernière une éventuelle remise en cause de la demi-part fiscale pour les parents d'étudiants de moins de 25 ans, afin de financer une allocation d'études promise par le président François Hollande.

"La suppression de la demi-part fiscale n'est pas, à ma connaissance, d'actualité. Ça ne veut pas dire qu'elle est récusée a priori", a réagi M. Cahuzac. "Ce qui est envisagé, c'est une allocation autonomie pour les jeunes (...)", ajoutant qu'"aucune décision n'est prise".

"Il faut tenir l'engagement de permettre aux jeunes d'être autonomes. Soit c'est un effort qui se fait via leur famille, c'est la demi-part fiscale, soit (...) directement en leur faveur et on ne peut maintenir les choses en l'état", a-t-il relevé.

Également interrogé, par l'AFP, dans le train qui le menait à Londres lundi matin sur une éventuelle suppression de la demi-part pour les parents d'étudiants, le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici s'est borné à réaffirmer que "l'essentiel" de l'effort budgétaire devrait porter dorénavant "sur les économies de dépenses".
 

Avec dépêches

Première publication : 25/02/2013

  • ÉCONOMIE

    Jean-Marc Ayrault confirme que le déficit ne sera pas ramené à 3 % en 2013

    En savoir plus

  • FRANCE

    Michel Sapin ironise sur "la France en faillite" et crée la polémique

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La France conserve le triple A de Fitch

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)