Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

FRANCE

Rythme scolaire : Vincent Peillon veut écourter les vacances d'été

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/02/2013

Le ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon préconise des vacances d'été plus courtes, d'une durée de six semaines, et réparties en deux zones. Les syndicats d'enseignants dénoncent une absence de concertation.

Le ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon a préconisé dimanche une réduction des vacances d'été à six semaines réparties en deux zones mais n'ouvrira pas le débat avant 2015, lorsque sera achevée la réforme de la semaine de 4,5 jours.

"Nous devons être capables d'avoir six semaines, c'est suffisant", contre deux mois actuellement, a déclaré Vincent Peillon à BFMTV. "Quand vous voyez la difficulté sur les rythmes scolaires à passer à 4,5 jours, c'est un sujet dont on commencera peut-être à discuter en 2015", a précisé le ministre avant d’ajouter : "C'est très compliqué. Il faudra une très longue concertation (...) Il faudra changer les habitudes de beaucoup de gens, faire travailler plus les professeurs, donc il y aura des questions de moyens".

Le ministre a réaffirmé que son objectif était d'étaler "progressivement" l'année scolaire sur 37 à 38 semaines, contre 36 semaines, voire 35 avec les ponts à l'heure actuelle. Il rappelle qu'en Allemagne, l'année scolaire s'étale sur 40 semaines.

La question de la durée des vacances scolaires et des zones, qui existent depuis 1964 pour les vacances d'hiver et de Pâques, est un véritable casse-tête, compte tenu des enjeux divergents pour les professionnels du tourisme, les professionnels de l'éducation et les parents d'élèves.

"Dossier sensible"

Les syndicats ont dénoncé une absence de concertation. "On n'annonce pas comme cela quelque chose de brutal, c'est le meilleur moyen pour que tout le monde se braque", a réagi Christian Chevalier, secrétaire général du SE-UNSA, deuxième syndicat d'enseignants du primaire, selon des propos retranscris par "Les Échos".

Même agacement du côté du SNUipp-FSU : "On est sur un dossier suffisamment sensible, à ce jour pas encore abouti, et qui est l'objet de tensions", affirme Sébastien Sihr, qui appelle le ministre à "se ressaisir" et à ne pas "faire d'annonces à l'emporte-pièce".

Du côté de l’opposition, l’ex-Premier ministre UMP François Fillon a estimé sur TF1 que les déclarations de Vincent Peillon portaient la marque de "l’improvisation" et de "l’absence totale de concertation". "C’est un sujet important qui mérite d’être discuté", a-t-il poursuivi. "Il n’y a pas de tabou, mais on a déjà connu le désordre autour de la semaine de quatre jours ou de quatre jours et demi. Maintenant, c’est les vacances d’été."

Avec dépêches

Première publication : 25/02/2013

  • FRANCE

    Rythme scolaire : Vincent Peillon présente son projet de loi sur fond de grogne

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jean-Marc Ayrault recadre Vincent Peillon après ses propos sur le cannabis

    En savoir plus

  • FRANCE

    Vincent Peillon annonce le recrutement de 40 000 professeurs en 2013

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)