Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Economie

Où va l'Europe au rythme de la rigueur ?

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 26/02/2013

Depuis le début de la crise des dettes souveraines, en 2010, les États européens tentent d’apurer leurs comptes publics à l'aide de plans de rigueur. Sans grand succès. Passage en revue des "chiffres noirs" de l'austérité.

La plupart des indicateurs sont formels : en 2013, la récession devrait continuer à faire la pluie et le mauvais temps en zone euro. Une absence de croissance qui devrait se traduire par une aggravation du chômage qui a déjà dépassé, dans la zone euro, les 11% de la population active en 2012.

Cette détérioration du marché du travail est imputée à la rigueur que s’impose la majorité des pays européens. L'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) évoque même, dans ses prévisions pour 2013, une "débâcle de l'austérité".

Depuis 2010 et le premier plan de sauvetage à la Grèce, l’Europe tout entière - à l’exception notable de l’Allemagne - s’est mise à traquer les déficits en multipliant les plans d’économies. L’objectif affiché est de rentrer, à un horizon plus ou moins lointain, dans les clous des fameux critères de Maastricht qui préconisent un déficit maximum de 3 % du produit intérieur brut (PIB).

Ainsi, l’Espagne cherche, depuis 2012, à faire plus de 100 milliards d’euros d’économies sur trois ans. Le gouvernement français de François Hollande a également mis en branle, en septembre 2012, un plan de rigueur “historique” de 30 milliards d’euros. Rome, de son côté, a voté en septembre 2011 un plan d’économies de 54 milliards d’euros d’ici la fin de 2014.

Autant d’efforts qui n’ont pourtant pas permis aux principales capitales européennes d’atteindre les objectifs de réduction de déficit négociés avec Bruxelles. Ainsi, Paris vient d’abandonner l’idée d’atteindre un déficit de 3 % du PIB à la fin de 2013. Madrid n’en finit pas de renégocier avec la Commission européenne son calendrier de baisse des déficits et ne devrait pas réussir non plus à atteindre le nouvel objectif de 6,3 % arraché à l’Union européenne fin 2012.

Première publication : 25/02/2013

  • IRLANDE

    Budget 2013 : Dublin poursuit sa cure d'austérité

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La zone euro frappée par un taux de chômage record

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Athènes présente un nouveau plan de rigueur sur fond de grèves tous azimuts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)