Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Zimbabwe : La fin de l'ère Mugabe

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Scène de liesse à Harare après la démission de Robert Mugabe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Hortefeux : "Si le président prend de bonnes initiatives pour les collectivités, nous le dirons"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"La bataille des sexes" : l’égalité homme-femme en jeu

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le sort incertain des militaires transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chancelière ch. partenaire, et plus si affinités"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement américain tente de bloquer la fusion AT&T - Warner Bros

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La chancelière chancelle"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Allemagne : le crépuscule d'Angela Merkel ?

En savoir plus

FRANCE

DSK obtient l'insertion d'un encart dans le livre de Marcela Iacub

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/02/2013

Le tribunal de grande instance de Paris a ordonné que soit inséré un encart à l'intérieur de chaque exemplaire de "Belle et bête", le livre de Marcela Iacub dans lequel elle narre sa relation avec l'ex-directeur du FMI.

La justice a ordonné mardi l'insertion d'un encart dans chaque exemplaire du livre de Marcela Iacub sur sa liaison avec Dominique Strauss-Kahn "Belle et Bête", "avant toute diffusion" de l'ouvrage dont la sortie était initialement prévue mercredi.

Selon l'ordonnance du tribunal de grande instance de Paris consultée par l'AFP, le Nouvel Observateur devra publier un communiqué judiciaire couvrant la moitié de sa Une. Marcela Iacub et les éditions Stock ont également été condamnés à verser solidairement 50.000 euros de dommages et intérêts à DSK, tandis que l'hebdomadaire devra lui verser 25.000 euros de dommages et intérêts.

La demande d'interdiction de diffusion du livre, demandée à titre subsidiaire par les avocats de DSK, a en revanche été rejetée.

"C'est évidemment une excellente décision pour Dominique Strauss-Kahn, et bien au-delà pour les principes, pour le respect de la vie privée, pour certains grands principes qui fondent notre démocratie parce qu'on ne peut pas aller toujours plus loin dans le trash sous prétexte d'appeler ça littérature et journalisme", a déclaré Me Richard Malka, avocat de DSK, à iTélé.

Présent à l'audience mardi matin, l'ancien patron du FMI a fustigé un livre "méprisable et mensonger", se disant "horrifié par un procédé "malhonnête" et "mercantile".

"Belle et Bête" relate la liaison de l'auteur avec DSK de janvier à août 2012. Si l'ancien ministre n'y est jamais nommément désigné, l'auteur confirme dans un entretien au Nouvel Observateur qu'il s'agit bien de DSK, tout en précisant que l'ouvrage contient des éléments de fiction.

AFP

 

Première publication : 26/02/2013

  • FRANCE

    DSK demande la saisie du livre de Marcela Iacub sur leur liaison

    En savoir plus

  • FRANCE

    DSK, un être "mi-homme, mi-cochon" ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)